Aller au contenu principal

Guerre des Six Jours – Lutte sur le Front Jordanien

e-Musée > Guerres et Opérations > Guerres > Guerre des Six Jours > Lutte sur le Front Jordanien

I. Contexte

II. Début de la Guerre

III. Lutte sur le Front Égyptien

V. Lutte sur le Front Syrien

VI. Rôles Joués par l’Armée de l’Air et par la Marine

VII. Fin de la Guerre et Échange de Prisonniers

IV. Lutte sur le Front Jordanien

Comme mentionné précédemment, l’essentiel de l’effort de guerre israélien fut concentré sur le front égyptien, et l’intention israélienne n’était pas d’attaquer la Jordanie. Un message fut transmis à cet effet au Roi de Jordanie, demandant à la Jordanie de rester neutre, mais l’armée jordanienne qui était sous commandement égyptien reçu l’ordre d’ouvrir le feu. Les avions jordaniens attaquèrent le territoire israélien, mais l’Armée de l’Air israélienne riposta et élimina la menace aérienne jordanienne. Les Jordaniens ouvrirent le feu sur toute la longueur du front et les forces israéliennes, qui voulaient pourtant éviter d’être entraînées dans un échange de tirs, furent contraintes de répliquer. Le Chef d’État-major dut freiner le Commandant du Commandement de la Région Centre, Ouzi Narkis, qui faisait pression pour attaquer. Plus tard dans la journée, lorsque les manœuvres et les  tirs jordaniens devinrent plus dangereux, la décision fut prise de riposter.

Trois commandements régionaux opérèrent sur le front jordanien : le Commandement de la Région Centre dans la région de Judée-Samarie, le Commandement de la Région Nord dans le nord de la Samarie et le Commandement de la Région Sud dans la région du Mont Hébron. Contrairement aux forces israéliennes déployées sur le front égyptien qui manœuvraient selon un plan de conquête du Sinaï, les objectifs des forces opérant sur le front jordanien étaient plus limités et furent déterminés par la suite, en fonction des développements de la guerre.

Évolution de la situation sur la front jordanien. Source : US Army

Journée du 5 juin

Le 5 juin vers midi, les forces jordaniennes s’emparèrent de « l’Armnon HaNatziv » (Government House), où résidaient les observateurs de l’ONU. La 16ème Brigade reçut la permission de passer à l’attaque et récupéra l’endroit des mains des Jordaniens. Les forces progressèrent vers le sud et prirent le contrôle du voisinage de Sour Baher au sud-est de Jérusalem et du poste de « HaPa’amon », isolant ainsi la partie est de Jérusalem de sa partie sud.

Parallèlement, le doute planait quant à l’avenir de l’enclave du Mont Scopus. La 10ème Brigade fut envoyée pour prendre contrôle de la zone. La mission fut remplie le lendemain matin lorsque la Brigade s’installa au sommet du mont au nord de Jérusalem.

La 55ème Brigade Parachutiste pénétra après minuit dans la zone de l’école de police et dans le quartier américain, et s’enfonça vers Jérusalem-Est. Pendant la nuit, la 4ème Brigade se mit également en action et s’empara de la zone de Latroun sans rencontrer de véritable résistance.

Au nord de la Samarie opérait la 36ème Division. La 45ème Brigade de cette division perça en direction de la Vallée de Dotan afin de s’emparer de la zone d’où provenaient les tirs d’artillerie jordaniens, qui faisaient peser une menace permanente sur la Vallée de Jezréel.

Journée du 6 juin

Le 6 juin à l’aube, la 55ème Brigade acheva la conquête de Givat HaTahmoshet (la Colline des Munitions), après un combat acharné, et prit le contrôle de Jérusalem-Est jusqu’aux murs de la vieille ville et au Musée Rockefeller, après d’âpres combats en zone urbaine. A ce stade, la jonction fut faite avec le Mont Scopus.

La 10ème Brigade se stabilisa au sommet du mont de la région de Shouafat au nord-est de Jérusalem, freina les forces jordaniennes qui montaient de l’est, et se dirigea vers le sud afin de faire la jonction avec les parachutistes après la prise des positions jordaniennes au nord de Jérusalem. Puis, la brigade se dirigea vers le nord et conquit Ramallah. Au sud de la ville, la Brigade de Jérusalem s’empara d’Abou Tor. Après la prise de Latroun, la 4ème Brigade progressa le long de l’axe situé au nord de Beit Horon.

Dans le nord de la Samarie, dans la zone du Commandement de la Région Nord, la 45ème Brigade pénétra dans Jénine, mais avant d’achever sa conquête, une partie de ses soldats tomba sur les forces blindées jordaniennes dans la Vallée de Dotan. La brigade sortit en hâte de Jénine et pendant la journée combattit les forces blindées jordaniennes dans la Vallée de Dotan. La brigade poursuivit son effort et s’empara de Yaabed le même jour.

Le Commandant de Division lança la 9ème Brigade à la conquête de Jénine et par la suite la 37ème Brigade Blindée fut actionnée pour attaquer les forces jordaniennes qui montaient en Samarie. La brigade fit une percée le long de l’axe d’Abou Daïf, progressa vers le sud et surprit l’ennemi lors d’une attaque nocturne dans la Vallée de Zabebida. Le même jour, la 5ème Brigade s’avança et gagna Qalqilya avant d’atteindre Azzoun.

Journée du 7 juin

Le 7 juin, les parachutistes conquirent la corniche d’Augusta Victoria et le quartier d’At-Tur, pénétrèrent dans la vieille ville par la Porte des Lions et atteignirent le Mont du Temple et le Mur Occidental (Kotel). Des hommes de la 16ème Brigade entrèrent par la Porte des Immondices. D’autres forces de la brigade s’en allèrent au sud, gagnèrent Bethléem et atteignirent Goush Etsion.

Soldats parachutistes israéliens devant le Mur Occidental (Kotel)

La 10ème Brigade descendit dans la Vallée du Jourdain et conquit la région de Jéricho. La 45ème Brigade prit le contrôle de la Vallée de Dotan et des carrefours au sud de la vallée, continua à progresser au sud dans la vallée, dans la région de Jiftlik. Une subdivision de la brigade qui avait conquis Yaabed se dirigea vers Naplouse. La 37ème Brigade conquit Tubas et pénétra dans Naplouse par l’est. Naplouse fut conquise à l’issue d’une bataille dans la ville et une bataille contre les forces blindées jordaniennes dans ses alentours. Les forces de la 5ème Brigade arrivèrent sur place par l’ouest.

Journée du 8 juin

Au cours de la journée du 8 juin, le contrôle complet de la Judée-Samarie fut scellé après la conquête de Hébron par la 16ème Brigade (Brigade de Jérusalem). Cette dernière joignit ses forces à celles du Commandement de la Région Sud au sud du Mont Hébron. Les 10ème et 45ème Brigades achevèrent la prise de contrôle dans la Vallée du Jourdain et firent exploser les ponts de Jordanie. Une force provenant de la région de Beit Shéan prit le contrôle de la partie nord de la vallée. Les 4ème et 5ème Brigades achevèrent la conquête de la partie ouest de la Judée-Samarie.

Retour à la page d’accueil de la Guerre des Six Jours

%d blogueurs aiment cette page :