Aller au contenu principal

Guerre des Six Jours – Fin de la Guerre et Échange de Prisonniers

e-Musée > Guerres et Opérations > Guerres > Guerre des Six Jours > Fin de la Guerre et Échange de Prisonniers

I. Contexte

II. Début de la Guerre

III. Lutte sur le Front Égyptien

IV. Lutte sur le Front Jordanien

V. Lutte sur le Front Syrien

VI. Rôles Joués par l’Armée de l’Air et la Marine

VII. Fin de la Guerre et Échanges de Prisonniers

Le 10 juin, Tsahal avait achevé son offensive finale dans le plateau du Golan et un cessez-le-feu fut signé le jour suivant sous la pression de l’URSS et des États-Unis. Israël s’était emparé de la bande de Gaza et de la péninsule du Sinaï au sud, de Jérusalem-Est et de la Judée-Samarie à l’Est et du plateau du Golan au nord. La superficie du territoire israélien fut multipliée par trois et un million de résidents arabes dans les territoires fraîchement conquis passèrent sous autorité israélienne. En reconnaissance pour sa contribution, Rabin reçut l’honneur de nommer la guerre pour les israéliens. Il choisit la formule « la moins ostentatoire, la Guerre des Six Jours, évoquant les jours de la création ».

Israël après la Guerre des Six Jours

La Guerre des Six Jours donna lieu à de nombreux échanges de prisonniers après la capture de 15 soldats de Tsahal par les pays arabes au cours de la guerre (11 en Égypte, un en Syrie, 2 en Irak et un au Liban). L’Armée de Défense d’Israël quant à elle captura : 4338 soldats et 899 civils égyptiens ; 533 soldats et 366 civils jordaniens ; 367 soldats et 205 civils syriens.

Les tractations commencèrent dès la fin de la Guerre des Six Jours, le 15 juin 1967, et se terminèrent le 23 janvier 1968, avec la signature d’un accord avec l’Égypte stipulant la restitution des prisonniers de guerre. Dans le cadre de ces opérations d’échange de prisonniers, Israël récupéra un soldat et un officier de la Marine qui avaient été capturés au cours d’une opération réalisée en juillet 1967, 6 soldats du commando naval qui avaient été capturés au début de la guerre au cours d’une opération dans le port d’Alexandrie et quelques membres des services secrets israéliens opérant en Égypte.

En outre, 2 pilotes furent ramenés de leur captivité en Irak : le Capitaine Isaac Glantz-Golan et le Capitaine Gideon Dror, en échange desquels Israël libéra 428 prisonniers jordaniens. Dans le cadre des accords avec la Syrie, Israël libéra 572 prisonniers syriens contre un pilote israélien, les corps de 2 autres pilotes et le corps d’un autre Israélien qui avait été enlevé une année auparavant et qui n’avait par survécu à sa captivité.

Malgré de nombreux efforts, Damas refusa de transférer le corps d’Eli Cohen, l’agent du Mossad découvert et pendu à Damas. Dans le cadre des accords avec la Jordanie, 2 Jordaniens capturés furent libérés le 2 avril 1968 en échange du corps d’un soldat disparu (2 autres cercueils rendus à Israël ne contenaient que de la cendre, les 2 soldats sont portés disparus jusqu’à ce jour).

Retour à la page d’accueil de la Guerre des Six Jours

%d blogueurs aiment cette page :