Aller au contenu principal

Guerre des Six Jours – Début de la Guerre

e-Musée > Guerres et Opérations > Guerres > Guerre des Six Jours > Début de la Guerre

I. Contexte

III. Lutte sur le Front Égyptien

IV. Lutte sur le Front Jordanien

V. Lutte sur le Front Syrien

VI. Rôles Joués par l’Armée de l’Air et par la Marine

VII. Fin de la Guerre et Échange de Prisonniers

II. Début de la Guerre

Événements ayant conduit à la Guerre des Six Jours

La concentration des forces égyptiennes dans le Sinaï se poursuivit et Israël renforça également sa présence dans le sud du pays, mais essaya à ce stade de trouver une solution diplomatique. La sollicitation de l’ONU et de ses compétences ne donna pas de résultats. Les États-Unis demandèrent à Israël de patienter et de donner sa chance à une action diplomatique, ce qu’Israël accepta. Le pays entra dans une période surnommée « période d’attente ».

En Israël, les dirigeants estimaient que malgré la gravité de la fermeture du détroit de Tiran aux navires israéliens, le danger réel provenait de la concentration des forces égyptiennes dans le Sinaï, de la coopération militaire entre l’Égypte et la Syrie, et du rassemblement des armées du monde arabe autour de l’Égypte. En effet, du 24 mai au 4 juin, répondant à l’appel lancé par les Égyptiens, les gouvernements de Jordanie, d’Irak, d’Arabie Saoudite, de Syrie et du Liban dirigèrent leurs armées vers les frontières israéliennes. En réponse à cette initiative, Israël mobilisa ses réservistes et lança une campagne diplomatique visant à gagner le soutien international pour mettre fin au blocus dans le détroit de Tiran. Le point culminant de cette collaboration entre pays arabes fut atteint le 30 mai, lorsque la Jordanie signa un traité de défense mutuelle avec l’Égypte et choisit de déléguer le commandement de son armée à l’Égypte. A ce stade, une solution diplomatique ne semblait plus réaliste, le danger d’une attaque initiée par les armées arabes était devenu évident et l’opinion selon laquelle il était inévitable de prendre l’initiative devenait grandissante. Le 1er juin, un gouvernement d’unité nationale fut formé et Moshe Dayan reçut le portefeuille de la défense des mains du Premier Ministre de l’époque, Lévi Eshkol.  Le 4 juin, le gouvernement prit la décision de lancer une opération d’autodéfense contre la menace que faisait peser l’Égypte et le 5 juin, les forces de l’Armée de Défense d’Israël commencèrent à être déployées.

Retour à la page d’accueil de la Guerre des Six Jours

%d blogueurs aiment cette page :