Aller au contenu principal
4

Armée de Défense d’Israël

L'Armée de Défense d'Israël a été créée officiellement le 31 mai 1948. Après la création de l'armée, les organisations militaires de la Haganah, du Palmah, de l'Irgoun et du Lehi furent réunies et intégrées dans Tsahal

1. L’Armée de Défense d’Israël (hébreu : צבא הגנה לישראל, ‘Tsva Haganah LeYisrael’), également appelée Tsahal (hébreu : צה"ל), fut officiellement créée le 31 mai 1948, deux semaines après la création de l’État d’Israël au cours de la Guerre d’Indépendance. Après la création de l’armée, les organisations militaires du Palmah, de l’Irgoun et du Lehi furent réunies et intégrées dans Tsahal.

2. Le premier Chef d’État-major de Tsahal fut le Lieutenant-général Yaakov Dori, et au total 20 Chefs d’État-major ont dirigé Tsahal. Les forces de défense israéliennes ont prit part à sept conflits armés majeurs : la Guerre d’Indépendance, l’Opération franco-israélo-britannique de 1956, la Guerre des Six Jours, la Guerre d’Usure, la Guerre du Kippour, l’Opération Paix en Galilée et la Deuxième Guerre du Liban.

3. Les soldats et commandants de Tsahal opèrent selon la doctrine de l’armée israélienne qui évolue constamment en fonction du contexte et des conditions du moment, mais également en fonction de « L’Esprit de Tsahal », le code éthique destiné à transmettre les valeurs fondamentales de Tsahal.

4. Les points essentiels de la doctrine de Tsahal sont les suivants : Israël ne peut se permettre de perdre une guerre ; les opérations de Tsahal sont uniquement défensives sur un plan stratégique et ne présentent aucune ambition d’expansion territoriale ; la volonté d’éviter une guerre grâce à la voie diplomatie et un dispositif de dissuasion crédible ; le combat contre le terrorisme, la minimisation des pertes au maximum.

5. Pour atteindre ces objectifs, l’Armée de Défense d’Israël se doit d’être prête à se défendre à tout moment grâce à : un système d’alerte sophistiqué ; des Forces Terrestres composées d’une force régulière relativement petite en nombre et d’une grande force de réserve ; une Armée de l’Air et une Marine fondées sur les forces régulières ; une mobilisation efficace des soldats réservistes et du système de transports.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :