Aller au contenu principal
5

Branche des Renseignements

La Branche des Renseignements de l’armée (hébreu : אגף המודיעין, ‘Agaf HaModiin’) fait partie de « la communauté israélienne du renseignement » et évolue dans son propre cadre. Les soldats de la branche coordonnent leurs activités avec les autres branches du renseignement dans un but commun. La branche est responsable de : déclencher l’alerte avant une guerre ou des actes terroristes ; analyser les données du renseignement civil et militaire afin de fournir une analyse de la situation sécuritaire ; distribuer les informations pertinentes aux corps indiqués. Les soldats de la branche sont responsables de la transmission de ces renseignements et de leur actualisation en temps réel.

La Branche des Renseignements a été créée au moment où l’État d’Israël a proclamé son indépendance.

Le chef actuel de la Branche des Renseignements est le Général de Division Aviv Kochavi.

Vision

Cette branche doit agir en tant que principal service de renseignements de l’État d’Israël, donner l’exemple en matière de professionnalisme et recruter un personnel hautement qualifié. Ses informations se doivent d’être pertinentes, précises, et actualisées en permanence. Son activité tout entière doit être dirigée vers un seul but, celui de la protection de l’État d’Israël.

Métiers

  • Écoutes : ce rôle est ouvert aux garçons et filles qui combinent à la fois une maîtrise de la langue arabe et des capacités de sélection et de synthèse.

Soldate en train d'effectuer une écoute téléphonique. Photo d'archive

  • Traduction de renseignements : le traducteur ne doit pas se contenter de traduire un texte d’une langue à une autre, il doit faire preuve de discernement et maîtriser de nombreux outils qui lui permettront d’être sélectif dans ses traductions en fonction des rapports de renseignements divers.
  • Décryptage d’images aériennes : il s’agit d’interpréter les photographies prises par les renseignements aériens et d’en faire des cartes utilisables.
  • Technicien en électronique : établissement de systèmes de vérification, fabrication de cartes électroniques, construction de terminaux informatiques sécurisés, etc.
  • Projet « Cieux du Renseignement » : il s’agit du projet phare du Corps des Renseignements pour la formation d’un noyau de qualité au sein du Centre National de Collecte et de Dissuasion. Le programme de formation a lieu une fois par an, et est composée d’un petit groupe de candidats de qualité, qui le rejoignent après de rigoureuses sélections. A la fin du programme, les diplômés servent dans des rôles clés de la communauté du renseignement au sein de l’armée, et continuent à être influents dans cette même communauté après leur service.
  • Programme Talpiot : il s’agit d’un programme pré-armée, qui se déroule dans un complexe civil au centre d’Israël dans des conditions similaires à celles d’un hôtel pendant une durée de 5 mois. Les participants au programme doivent signer plusieurs années en tant que militaires de carrière préalablement à leur intégration dans l’armée. A l’issue du programme, les diplômés rejoignent les bases de l’unité. Nombre d’entre eux deviennent par la suite officiers, mais sans aucune garantie d’y parvenir automatiquement.

Unité d’élite des Forces Spéciales israéliennes – « Sayeret Matkal »

L’unité « Sayeret Matkal » (hébreu : סיירת מטכ"ל) est considérée comme la meilleure unité de combat de l’armée israélienne, et l’une des meilleures unités de forces spéciales au monde. Il s’agit d’une unité où le professionnalisme est érigé en mode de vie. L’unité n’est rattachée à aucun commandement régional, elle ne répond aux ordres que de l’état-major israélien.

Les combattants de l’unité sont sélectionnés avec le plus grand soin, par le biais de tests rigoureux et d’examens physiques éprouvants. Les combattants sont spécialisés en opérations commando et « scoutisme » (navigation, orientation, utilisant d’un large éventail de véhicules, etc.). Un équipement technologique de pointe est mis à leur disposition.

L’entraînement de ces combattants

La formation commence dans la base de formation de la Brigade Parachutiste. Elle dure un an et 8 mois. Les combattants débutent par un entraînement commun avec les soldats de la Brigade Parachutiste. Apres 4 mois d’entraînement commun, les futurs combattants de la « Sayeret Matkal » sont séparés du reste des parachutistes et suivent un entraînement spécifique, qui les soumet à des épreuves physiques intenses à l’issue desquelles ils reçoivent le fameux béret rouge, après notamment une marche éreintante de 120 kilomètres.

Par la suite, ils partent pour une autre base du centre du pays, où ils entament une formation spécialisée. Cette formation comprend notamment : 15 semaines de navigation dans le désert, des exercices de repérage, des exercices anti-terroristes (avec une utilisation de tout type d’armes), la formation de tireur d’élite de Tsahal, plusieurs semaines au cours desquelles les soldats apprennent à rester camouflés tout au long d’une opération, et à utiliser toute une panoplie de moyens de transport civils et militaires.  De plus, ils reçoivent une formation s’étendant sur plusieurs semaines sur l’utilisation de l’équipement uniquement dédié à cette unité. Afin de terminer la formation, les soldats doivent exceller en matière de motivation, détermination, forme physique et capacité à prendre des décisions sous pression.

%d blogueurs aiment cette page :