Aller au contenu principal

16 mai 2012

4

Tsahal et l’armée américaine s’entraînent ensemble à Jérusalem à sauver des vies sous des décombres

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

L’exercice avait pour but de renforcer la coopération entre Israël et les États-Unis afin d’être mieux préparé pour faire face à une catastrophe naturelle ou non. L’exercice simulait une grande catastrophe engendrant de nombreux blessés. 

Il s’agit d’une coopération unique entre les États-Unis et Israël

Au milieu du béton et des fils métalliques entrelacés, les soldats israéliens et américains coopèrent efficacement. Sur les ruines d’un bâtiment de l’École supérieur d’ingénierie de Jérusalem, l’union entre les deux armées semble tellement naturelle que seule la couleur des casques permet de différencier les soldats.

L’exercice spécial qui a eu lieu hier (mardi 15 mai) réunissait des soldats de l’Unité de sauvetage du commandement du Front Intérieur et des soldats de l’armée américaine. Cet entraînement aux situations d’urgence en commun avait pour but de préparer les soldats des deux armées à mieux réagir en cas de catastrophe de grande envergure. Ils se sont exercés à venir en aide aux blessés et ont appris les uns des autres sur leurs différentes façon d’agir.

Pour rendre la situation encore plus réaliste, des personnes à secourir étaient bloquées sous les décombres et des tunnels construits sous le site en ruine, rendant le sauvetage plus complexe.

Le Général de brigade (réserviste) Shalom Ben-Arié lors de l’exercice

«La coopération entre nous et les Américains existent déjà depuis plusieurs années», nous explique le commandant de l’unité, le Général de brigade (réserviste) Shalom Ben-Arié.

«Nous avons voulu voir ce que donne une coopération plus approfondie en matière d’activité humanitaire. Notre coopération s’est donc renforcée il y a environ trois ans à la suite de plusieurs visites. L’année prochaine, c’est nous qui allons aux États-Unis pour les voir travailler chez eux.»

«Il s’agit essentiellement d’un apprentissage mutuel», explique le Général de Brigade Shalom Ben-Arié. Ce dernier remarque que «des Américains, nous pouvons apprendre beaucoup sur le sauvetage en haute altitude et dans diverses situations extrêmes tandis qu’eux peuvent apprendre de notre travail avec les machines lourdes et de nos techniques.»

Les soldats israéliens et américains viennent en aide à des personnes bloquées dans des tunnels

La coopération entre les forces est un succès. L’officier en charge des opérations de l’unité, le Commandant (réserviste) Avi Salomon, observe avec fierté les soldats verts d’un côté et en tenue camouflage de l’autre travailler comme un seul homme.

«On parle ici d’un succès autant professionnel que personnel. Dans un laps de temps très court, des liens amicaux très forts se sont créés et tous les soldats ont la motivation et l’envie de réussir la mission qui leur est donnée. Les américains ont un très bon état d’esprit. Ils ont su créer une atmosphère de travail très agréable.»

«Deux généraux sont venus observer les manoeuvres», explique le Commandant Salomon.

«Même eux étaient impressionnés. Ils ont inspecté les tunnels créé pour l’exercice et ont assisté à la réunion. Les deux parties se sont mises d’accord pour affirmer que cette collaboration est fructueuse, même passionnante, entre Israël et les États-Unis. A mes yeux, il est important de veiller à cette relation chaleureuse entre les deux pays, tant au niveau national que personnel.»

Retrouvez l’album de l’exercice conjoint du Front Intérieur de Tsahal et de l’armée américaine sur Facebook en cliquant ici.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :