Aller au contenu principal

14 mai 2012

3

« Vous porterez assistance à des milliers de personnes en Israël et à l’étranger »

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Les sauveteurs de l'unité d'élite 669 en action

Des nouveaux combattants ont rejoint l’unité d’élite de recherche et de sauvetage 669. Après un an et demi d’entrainements intensifs en mer, sur terre et dans les airs, les nouvelles recrues sont allées compléter les rangs de dizaines de combattants déjà en service.

« Hélicoptère Blackhawk, nous avons été touchés. On déplore un blessé grave avec saignement. Des mouvements hostiles arrivent par l’est« . En quelques secondes, de derrière les arbres des montagnes de Modi’in, un hélicoptère UH-60  Blackhawk apparait et atterrit à quelques mètres des soldats blessés.

« Regardez, c’est mon fils!« , crie un père excité dans le public. Pour la première fois, les parents des soldats ont été autorisés à assister à l’entrainement afin de comprendre à quel genre de service militaire leurs enfants prennent part.

Après l’entrainement de base de parachutistes et toutes les formations possibles et imaginables liées au secourisme, les soldats deviennent enfin des combattants.

Les sauveteurs de l'unité d'élite 669 en action

Les sauveteurs de l’unité d’élite 669 en action

L’unité 669 de l’armée de l’Air Israélienne a pour fonction de se concentrer sur la recherche et le sauvetage par voie aérienne des soldats et des citoyens indépendamment de l’endroit ou des conditions. De plus, ces dernières années, ils participent également à la localisation des soldats disparus.

« Vous rejoignez aujourd’hui une unité intrinsèquement liée à un nombre infini d’actes de bravoure et de centaines d’opérations », a déclaré à l’intention des soldats le Général Ido Nehushtan au moment même où il s’apprêtait à quitter ses fonctions de commandant de l’Aviation israélienne.

« La prochaine fois que vous entendrez la sirène, ça ne sera pas un exercice. Vous plongerez dans l’inconnu, dans les nuits sombres, dans les mers agitées. Vous serez ceux qui porteront assistance à des milliers de personnes en Israël et à l’étranger », a-t-il ajouté.

« Les missions que nous menons ne peuvent pas échouer. Dans le sauvetage de vies, vous n’avez droit qu’à une seule chance », a souligné de son côté le Lieutenant Colonel Avinoam, commandant de l’unité. « Au cours de votre service, vous irez sauver des vies dans des endroits dans lesquels vous n’aviez jamais imaginé mettre les pieds ».

Le Commandant sortant de l’armée de l’air, le Général Ido Nehushtan

Après avoir diplômé les soldats, le Général Nehushtan a profité de l’occasion pour faire ses adieux à l’unité.

« J’ai fait le compte. Au cours de mon service j’ai remis les insignes de l’armée de l’air à plus de 2000 recrues diplômées de différentes formations. La cérémonie de remise des diplômes de l’Unité 669 a été l’une des premières à laquelle j’ai participé en tant que commandant. Et aujourd’hui, elle est aussi la dernière à laquelle je prends part ».

Zoom sur l’unité 669

L’unité 669 a été créée en avril 1974 à la suite des enseignements tirés de la Guerre du Kippour, qui a permis à l’État d’Israël de prendre conscience de la nécessité d’avoir une unité capable de localiser et secourir les victimes de combats aériens, et d’évacuer des blessés de n’importe quelle région et à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Parmi ses nombreuses missions remplies avec succès, on peut citer l’Opération Salomon qui a consisté à ramener en Israël 14 400 Juifs d’Éthiopie en mai 1991. L’une des femmes qui était enceinte a perdu les eaux en plein vol. Les soldats de l’unité 669 ont très rapidement improvisé une « salle d’accouchement » dans l’avion, et le bébé est venu au monde sans problème.

En février 2003, l’unité a été mobilisée pour secourir dix marins turcs pris au piège dans leur bateau à cause d’une violente tempête à environ 12 miles à l’ouest de la côte d’Ashdod. Deux équipes de l’unité ont réussi à sauver les marins, en dépit des conditions météorologiques très difficiles.

L’Unité 669 est une unité combattante d’élite, elle exige le profil médical le plus élevé (97). La formation dans l’unité dure 1 an et 4 mois. A L’issue de son instruction, le combattant est intégré à une équipe de recherche et de sauvetage dans l’unité.

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :