Aller au contenu principal

14 mai 2012

Le Sergent Naftali, 22 ans, décoré à titre posthume pour son héroïsme durant l’attentat près d’Eilat

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

Le Sergent Moshe Naftali a reçu à titre posthume la récompense du commandement régional en remerciement de son courage et de ses actes héroïques. Au cours de l’attentat du 18 août près d’Eilat, Moshe Naftali a permis d’abattre deux terroristes avant d’être lui-même tué.

Lorsque l’attaque terroriste a débuté, il a été le premier à comprendre ce qui était en train de se dérouler. Il était, au moment des faits, en patrouille avec ses soldats dans le secteur et a tout de suis pris le contrôle des opérations.

Moshe Naftali a su diriger son équipe avec sang-froid et audace. Après avoir repéré un terroriste sur la route, il a ordonné à son chauffeur d’ouvrir le feu afin de l’éliminer. Dans la foulée, il repère un second terroriste qu’il parvient à abattre après un échange de coups de feu nourris. Au cours de la fusillade, le sergent Moshe Naftali est malheureusement  mortellement touché par des tirs amis.

Le comportement du commandant a permis d’empêcher que l’attentat ne se solde par un bilan encore plus lourd qu’il ne l’a été (huit morts et plusieurs blessés).

L'autobus attaqué par des terroristes près d'Eilat

L’autobus attaqué par des terroristes près d’Eilat

« Le résultat de cet attentat est une véritable tragédie. Mais grâce au professionnalisme et au courage du sergent Moshe Naftali, de nombreuses vies ont pu être sauvées », a affirmé au cours de la cérémonie de remise du prix le commandant de la région sud le Général Tal Russo.

« Les plans du Hezbollah, qui avait ordonné cette attaque, ont été clairement contrecarrés par le comportement du sergent Moshe Naftali », a-t-il ajouté.

« Cette décoration est remise aujourd’hui à toute l’équipe qui a combattu aux côtés du Sergent Moshe Naftali ainsi qu’à sa famille, à titre posthume, afin de les remercier pour leur vivacité qui a permis de bouleverser les plans des terroristes. Moshe représente le courage militaire », a pour sa part déclaré le Colonel Ofek Bukris, commandant de la Brigade Golani.

Le Sergent Moshe Naftali, 22 ans.

Le Sergent Naftali repose aujourd’hui dans la section militaire du cimetière du Mont Herzl. Son enterrement s’était tenu en présence de centaines d’amis.

Il venait d’une famille de sept enfants. Peu de temps avant l’attentat, il avait récemment terminé sa formation de commandant dans l’Armée Israélienne. Il a également servi dans l’un des bataillons d’élite de la Brigade Golani. Avant de s’engager dans l’armée, le Sergent Naftali avait étudié un an dans une école religieuse située à Ramat-HaGolan. Sa mère, Shula, a raconté : « Même si je le voyais peu, je savais, en tant que mère, qu’il combattait courageusement. Je n’ai aucun doute à ce sujet. Mon fils bien-aimé a tout fait avec dévouement et persévérance, et nous sommes fiers de lui. C’était un soldat exemplaire. Il a donné son maximum pour l’État d’Israël, il croyait en lui et  a toujours agi en étant guidé par la foi. »

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :