Aller au contenu principal

10 mai 2012

2

Guetteuses : qui sont vraiment les « yeux » des combattants?

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

Le Corps de collecte de renseignements, composé à 60% de femmes soldates, est responsable de la surveillance des frontières d’Israël. Parmi elles, de nombreuses guetteuses, épaulent les soldats déployés sur le terrain.

La semaine dernière, la Conseillère aux affaires féminines de Tsahal, le Général de Brigade Racheli Tevet-Weisel, a rendu visite au bataillon Nesher, responsable de la collecte de renseignements dans le sud du pays. Cette visite avait pour but de mettre en valeur le rôle essentiel joué par les soldates dans les opérations du bataillon.

Souvent guetteuses, elle surveillent les frontières d’Israël

Les guetteurs du Corps de Collecte de Renseignements sont exclusivement des filles qui travaillent 24h sur 24 derrière des écrans d’ordinateur afin de surveiller les frontières d’Israël. Les guetteuses sont en charge de s’assurer qu’aucun élément suspect ne tente de s’infiltrer dans la zone dont elles sont responsables.

Après leur période d’entraînement basique, les guetteuses suivent une formation de 8 semaines pendant lesquelles elles apprennent leur métier (collecte de renseignements par le biais des moyens d’observation existants, mise en échec des tentatives d’attaques terroristes, assistance aux forces d’infanterie et véhiculées, collecte de renseignements avant une opération dans la zone adéquate et production de rapports actualisés sur la situation de la zone observée, etc.).

Si un suspect est identifié, elles ne le perdent pas de vue et informent immédiatement les forces de Tsahal concernées sur le terrain. Ces soldates ont aussi la possibilité d’utiliser le système “See-Shot” (un système d’armement qui peut être activé à distance) qui leur permet de tirer de loin après avoir reçu l’autorisation de leur commandante.

Les guetteuses restent dans la même base tout au long de leur service et reçoivent une formation particulière en fonction de la zone dont elles s’occupent, afin de connaître parfaitement tous les détails de cet espace.

Le Général Tevet-Weisel s’est entretenu avec les guetteuses et leurs commandants, abordant notamment l’importance du rôle des soldates dans les activités opérationnelles, la nature de leur travail et l’amélioration constante des conditions de service des femmes.

Selon les chiffres, 60% des soldats du bataillon Nesher sont des femmes et une soldate sur trois dans l’unité devient commandante ou officier.

Une guetteuse derrière ses écrans d’ordinateur

«Nous mesurons le courage des soldates. Elles sont motivées et complémentaires de notre travail sur le terrain.»

Le commandant du Bataillon bédouin de reconnaissance du désert, le Colonel Wahid al-Wazeil, ajoute même:

«Nous avons des liens très forts et une bonne relation avec les guetteuses. Cela se voit dans nos rapports de travail. J’ai complètement confiance en elles. Elles font un travail énorme. Grâce à elles, nous avons évité beaucoup d’incidents.»

A la fin de la visite, la conseillère aux affaires féminines a rencontré une commandante du bataillon Nesher, lui expliquant le rôle de Conseiller aux affaires féminines. Elle a remercié les soldates pour leur contribution.

«Vous faites un travail important, et vous le faîtes mieux que quiconque. Le chef d’état-major et le Vice-chef d’état-major m’ont demandé de vous remercier. Vous êtes capitales pour Tsahal. Toutes les soldates que j’ai pu rencontrer aujourd’hui font preuve d’une motivation sans faille.»

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :