Aller au contenu principal

8 mai 2012

8 mai 1945 : comment des volontaires juifs de Palestine mandataire ont résisté contre les Nazis

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Des parachutistes juifs de Palestine sur une base aérienne en Tchéquoslovaquie, en septembre 1944

A l’occasion du 67ème anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, nous vous proposons de revenir sur l’engagement des Juifs dans la lutte contre les nazis, à travers l’histoire des volontaires juifs de Palestine mandataire, engagés dans l’armée britannique pour être parachutés en Europe.

"Les Juifs veulent se battre en tant que Juifs" - Affiche de 1939

« Les Juifs veulent se battre en tant que Juifs » – Affiche de 1939

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux Juifs à travers le monde ont cherché à résister et à lutter contres les nazis. Certains étaient engagés dans les réseaux de résistance, d’autres dans les armées alliées. Au total, plus d’un million et demi de Juifs ont combattu avec les alliés.

Parmi eux, se trouvent des juifs du Yishouv, le foyer national juif en Palestine mandataire. Ces derniers se sont principalement engagés dans l’armée britannique et ce malgré la politique de Londres de l’époque à l’égard de l’immigration juive en Palestine par le biais notamment du troisième Livre Blanc de 1939 qui limite l’immigration juive.

D’ailleurs, David Ben-Gourion déclarait peu après le début de la guerre : «Nous ferons la guerre comme s’il n’y avait pas de Livre Blanc et nous lutterons contre le Livre Blanc comme s’il n’y avait pas la guerre.»

Ainsi, des compagnies entières de juifs de Palestine sont intégrées aux bataillons de l’armée britannique. L’Organisation Sioniste Mondiale et son président Chaïm Weizmann proposent même aux Anglais la création d’une «force juive»  qui se battrait sous un drapeau juif, mais sous les ordres de l’armée alliée. Cela sera dans un premier temps refusé par le gouvernement britannique, avant d’être accepté par Churchill en 1944.

Des hommes et des femmes parachutés en Europe pour combattre les nazis

Des parachutistes juifs de Palestine sur une base aérienne en Tchéquoslovaquie, en septembre 1944

Les juifs de Palestine constituaient un autre intérêt pour les stratèges britanniques. Beaucoup étaient originaires d’Europe et parlaient plusieurs langues. En les parachutant en zone occupée, ils pouvaient facilement se fondre dans la population et coordonner les réseaux de résistance sur place.

Entre 1943 et 1945, un groupe de Juifs de Palestine mandataire,comprenant des hommes et des femmes, rejoignent l’armée britannique volontairement pour être parachutés en Europe. Leur mission est d’organiser la résistance face aux nazis et de porter assistance aux soldats alliés en difficulté.

Sur 250 volontaires, 110 réussissent l’entraînement, 33 sont parachutés et cinq s’infiltrent en Europe par d’autres moyens. Immigrés en Palestine mandataire depuis l’Europe, ils sont pour la plupart envoyés pour combattre dans leur pays d’origine.

Trois parachutistes infiltrent la Hongrie, cinq participent au soulèvement national slovaque en octobre 1944 et six opèrent dans le nord de l’Italie. Dix parachutistes servent eux comme agents de liaison entre les troupes britanniques et les partisans yougoslaves. Neuf autres agissent en Roumanie. Deux sont envoyés en Bulgarie et un autre opère à la fois en France et en Autriche.

Une mission dangereuse

Hannah Szenes et un de ses camarades parachutiste

Sur les 37 volontaires envoyés en Europe, les nazis en capturent douze et en exécutent sept. Trois des parachutistes assassinés ont été capturés en Slovaquie, deux en Hongrie et un en Italie. Après avoir réussi sept missions, le parachutiste envoyé en France est lui aussi arrêté et assassiné.

Hannah Szenes, la volontaire la plus célèbre, est capturée en Hongrie occupée et exécutée à Budapest le 7 novembre 1944, à l’âge de 23 ans. Poète de talent, elle est devenue un symbole de la résistance juive et une figure mythique en Israël.

Après la guerre, les dépouilles des sept parachutistes tués sont enterrées sur le Mont Herzl, le cimetière militaire national, à Jérusalem.

Deuxième Guerre Mondiale, 8 mai 1945 :

La Brigade Juive, une unité de Juifs de Palestine, créée par Churchill vers la fin de la guerre. Cliquez ici pour en savoir plus.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :