Aller au contenu principal

7 mai 2012

« Tsahal a toujours ouvert les portes d’Israël aux Palestiniens homosexuels persécutés par leurs concitoyens. » (M. Oren)

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Michael Oren, ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis

Face à ceux qui accusent Israël de pratiquer une politique d’apartheid, l’amabassadeur d’Israël aux Etats-Unis a rappelé cette semaine que Tsahal avait toujours porté assistance aux Palestiniens homosexuels persécutés par leurs propres concitoyens.

Michael Oren, ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, a été pris à  partie par des militants pro-palestiniens qui ont appelé à boycotter son intervention devant le forum annuel pour l’égalité à Philadelphie.

L’évènement est organisé par plusieurs organisations gays et lesbiennes. Les militants entendaient protester contre la « politique d’apartheid d’Israël » pratiquée contre les Palestiniens.

Pourtant, comme l’a souligné Michael Oren, Tsahal, en charge de la protection des frontières, a toujours ouvert les portes de l’Etat d’Israël aux homosexuels palestiniens persécutés par leurs propres concitoyens, notamment ceux du Hamas.

Michael Oren, ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis

Michael Oren, ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis

« Même lorsque des Palestiniens viennent se faire exploser dans nos villes, nos restaurants et nos bus, même quand des missiles terroristes pleuvent sur des quartiers habités, Israël est, et a toujours été, un refuge pour les homosexuels palestiniens », a-t-il dit.

« Les deux principales organisations palestiniennes pour les droits des homosexuels en Judée-Samarie ne peuvent même pas agir en toute liberté dans les territoires palestiniens. Leurs quartiers généraux sont installés en Israël », a-t-il ajouté.

« Le mouvement LGBT israélien reçoit environ chaque mois 3000 appels de détresse de tout le Moyen-Orient. »

« Israël est un Etat libre et démocratique. L’année même où les Etats-Unis promulguaient le ‘Don’t Ask Don’t Tell’ (qui interdisait aux militaires américains d’affirmer publiquement leur homosexualité, ndlr), l’armée israélienne s’engageait à lutter contre toutes les discriminations dont pouvaient être victimes ses soldats. »

Les propos de Michael Oren montrent une nouvelle fois pourquoi ceux qui accusent Israël de pratiquer une politique apartheid fondent leur raisonnement sur de faux arguments.

Tsahal à la responsabilité de trier les nombreuses demandes d’entrée sur le territoire israélien au quotidien. Parmi elles, l’armée accorde une attention toute particulière aux demandes d’asile de Palestiniens persécutés pour des motifs politiques, religieux ou d’orientation sexuelle.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :