Aller au contenu principal

1 mai 2012

Zaka, « l’équipe qui dort parmi les morts », mise à l’honneur par Tsahal

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Visite des volontaires de Zaka sur une base de Tsahal

Les volontaires de ZAKA se sont rendus dans une base de la marine à Haïfa ce dimanche (29 avril). Cette visite s’inscrit dans le cadre des efforts mis en œuvre par Tsahal pour renforcer ses liens avec des associations ayant pour but de protéger et de défendre les civils israéliens.

Accueillis par des officiers de Tsahal, ils se sont entrenus sur les différents champs de coopération en matière de premiers secours en cas d’urgence. La possibilité de mener des recherches conjointement entre Tsahal et Zaka pour retrouver des personnes disparues en  mer a également été évoquée .

Visite des volontaires de Zaka sur une base de Tsahal

Visite des volontaires de Zaka sur une base de Tsahal

Le saviez-vous ?

Des acteurs importants de la société israélienne sont régulièrement invités par Tsahal tels que des délégués à l’économie au parlement israélien ou des grands professeurs universitaires.

ZAKA , abréviation de « Zihuy Korbanot Asson » signifiant « Identification des victimes de catastrophes ») est un organisme caritatif israélien, reconnu par le gouvernement. L’organisme a été créé en 1989.

Les membres du ZAKA, participent à l’identification des victimes du terrorisme, des accidents de la route et autres catastrophes. Ils se chargent de collecter les restes de corps afin que les victimes puissent être enterrées avec intégrité. Ils fournissent aussi des aides de premiers secours et participent à la recherche d’individus disparus.

Les volontaires interviennent aussi à l’étranger, souvent aux côtés de Tsahal, comme en Thaïlande, au Sri Lanka, en Inde et en Indonésie suite au tremblement de terre du 26 décembre  2004, où ils avaient fini par être surnommés « l’équipe qui dort parmi les morts » pour leur travail acharné à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Pour la petite histoire …

Les fondateurs et les membres de ZAKA préfèrent appeler leur organisme et leur travail : Hessed shel Emet (ce qui signifie « vraie bonté »), car ils se consacrent à ce que les corps de juifs massacrés soient enterrés conformément aux lois de la Halakha. Après un attentat terroriste, les volontaires du ZAKA s’occupent aussi des corps de non-juifs et de ceux des terroristes avec le même soin afin qu’ils soient renvoyés à leurs familles.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :