Aller au contenu principal

26 avril 2012

1

Yom Haatzmaout : retour sur les grandes figures militaires de la Guerre d’Indépendance d’Israël

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

A l’occasion de Yom Haatzmaout, le site de Tsahal en français vous invite à redécouvrir les grandes figures militaires qui ont permis à Israël de gagner la Guerre d’Indépendance. Découvrez, redécouvrez l’histoire de Tsahal et de ses grands hommes.

Le 14 mai 1948, David Ben-Gourion proclame l’État d’Israël à Tel-Aviv. Le soir même, des avions égyptiens bombardent la ville tandis que les cinq armées arabes d’Égypte, du Liban, de Transjordanie, de Syrie et d’Irak prennent le jeune état en tenailles. Le 31 mai 1948, les groupes de défense juifs de l’ancien Yishouv (la Haganah, le Palmah, le Etzel ou Irgoun) s’unissent au sein d’une armée. C’est le naissance de l’Armée de Défense d’Israël, Tsahal.

Les soldats et officiers de Tsahal qui ont lutté pour l’indépendance d’Israël sont devenus des héros. Parmi eux, nous vous présentons ici quelques-unes des plus grandes figures de Tsahal, et le rôle qui était le leur lors de la première guerre d’Israël.

Yaakov Dori, Premier chef d’état-major de Tsahal

Yaakov Dori

En avril 1947, il est appelé par David Ben Gourion afin d’aider à l’établissement de l’armée. Au moment de la création de l’Armée de Défense d’Israël, il en devient le premier Chef d’État-major.

Pour en savoir plus sur Yaakov Dori, cliquez ici.

David «Mickey» Marcus, Premier général de Tsahal

David "Mickey" Marcus

Juif américain, il vient aider la jeune armée de l’État d’Israël à s’organiser. Officier de l’US Army, il devient conseiller militaire en Israël. Dès la création de Tsahal, il est nommé Commandant du Front de Jérusalem et Général. Il est le premier à avoir reçu ce grade.

Pour en savoir plus sur David Marcus, cliquez ici.

Yigal Alon, Général et Commandant du Front Sud lors de la Guerre d’Indépendance

Yigal Alon, Général de Tsahal

Membre de la Haganah et du Palmah, il dirige plusieurs opérations lors des premières phases de la Guerre d’Indépendance. Après la création de Tsahal, il devient Général et Commandant du Front Sud.

Pour en savoir plus sur Yigal Alon, cliquez ici.

Yitzhak Rabin, Adjoint de Ygal Alon et Commandant de la Brigade Harel

Yitzhak Rabin

Dès le début des années 1940, Yitzhak Rabin est très actif au sein de la Haganah et du Palmah. Il devient Commandant de la Brigade Harel, une unité d’élite du Palmah, en avril 1948. Suite à la création de Tsahal et au début de la Guerre d’Indépendance, il est nommé adjoint de Ygal Alon. Il sera plus tard le 7ème chef d’état-major de Tsahal.

Pour en savoir plus sur Yitzhak Rabin, cliquez ici.

Yigal Yadin, chef de la Branche des Opération de Tsahal lors de la Guerre d’Indépendance

Yigal Yadin

Déjà adjoint de Yaakov Dori lorsque ce dernier était le chef du commandement général de la Haganah, il devient à la création de Tsahal le chef de la Branche des Opérations. Son mandat est marqué par de nombreux désaccords de principe avec David Ben Gourion. Il sera, après la guerre, le deuxième chef d’état-major de Tsahal.

Pour en savoir plus sur Yigal Yadin, cliquez ici.

Moshé Dayan, commandant du Commando «89» lors de la Guerre d’Indépendance

Moshé Dayan

Lorsque la Guerre d’Indépendance éclate, il est envoyé dans la région de la Vallée du Jourdain et participe à la conquête de Lod et Ramleh lors de la bataille des « 10 jours », en tant que commandant de l’Unité Commando « 89 » de la 8ème Brigade Blindée. Il deviendra par la suite le 4ème chef d’état-major de Tsahal.

Pour en savoir plus sur Moshé Dayan, cliquez ici.

Haïm Laskov, officier lors de la Guerre d’Indépendance

Haïm Laskov

Responsable du premier programme de formation d’officiers de Tsahal. Lorsque la Guerre d’Indépendance éclate, il occupe différents postes de commandement dans diverses opérations. Sous le commandement du Général de Division David Marcus, commandant du front de Jérusalem, il dirige le bataillon d’infanterie mécanisée de la 7ème Brigade, dont la mission était de prendre le contrôle du poste de police de Latroun. A l’issue de l’opération, le général Marcus écrivit : « Les soldats de l’unité blindée (sous le commandement de Laskov) ont été superbes, tandis que l’infanterie a constitué l’un de nos points faibles ». Il deviendra plus tard le 5ème chef d’état-major de Tsahal.

Pour en savoir plus sur Haïm Laskov, cliquez ici.

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :