Aller au contenu principal

15 avril 2012

Les Bédouins de Tsahal s’entraînent à la lutte anti-terroriste

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

Avez-vous déjà entendu parler des soldats arabes israéliens de Tsahal ? Déployés dans les zones les plus dangeureuses le long de la frontière avec Gaza en raison de leurs compétences exceptionnelles, ces soldats se sont entraînés la semaine dernière dans le Centre d’Entraînement au Combat Urbain pour lutter plus efficacement contre le terrorisme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le saviez-vous ? Des Bédouins se battent pour Israël depuis 1987

Le bataillon a été fondé en 1987 notamment pour s’adapter particulièrement aux besoins des soldats bédouins et ainsi encourager leur engagement dans l’armée israélienne. La plupart des commandants du bataillon sont Bédouins, et sont les premiers de leurs familles à servir dans Tsahal. La communauté bédouine n’est pas obbligée de servir dans l’armée, ce qui fait de tous les soldats du bataillon des volontaires. Ils risquent leurs vies chaque jour près de la bande de Gaza, et effectuent des patrouilles dans des zones relativement proches de leurs propres maisons. Ces soldats ont participé activement à tous les conflits majeurs dans la bande de Gaza.

En 25 ans d’existence, le Bataillon de Reconnaissance du Désert a déjà reçu deux médailles pour les performances et résultats exceptionnels observés au cours d’opérations. En 2004,  cinq de ses soldats ont été tués dans une attaque terroriste près de Rafah au sud de la bande de Gaza.

Un tunnel rempli d’explosifs avait explosé sous un poste de contrôle en charge de la sécurité des Palestiniens qui transitent par le point de passage entre la bande de Gaza et Rafah en Égypte. Juste après l’explosion, deux Palestiniens armés avaient fait irruption dans le poste de contrôle de l’armée israélienne et avaient ouvert le feu sur les soldats israéliens qui avaient riposté.

Le Centre d’Entraînement au Combat Urbain, un centre unique au monde

Ce type d’exercice illustre l’une des principales missions de Tsahal : rester efficace autant que possible au cours des combats en milieu urbain, en dirigeant les frappes sur des cibles terroristes et ennemies, tout en épargnant les civils. Le Centre d’Entraînement au Combat Urbain forme les unités spéciales israéliennes et les armées du monde entier à livrer bataille en milieu urbain par le biais de simulations, incluant des tours, des marchés et des passages souterrains. Fondé en 2006 dans la base de Tse’elim dans le désert du Néguev, le centre est le plus grand de ce type dans le monde.

Ce complexe s’étend sur plus de 41 000 mètres carrés et comprend plus de 600 structures telles que des mosquées, des immeubles et des passages souterrains. Tout est mis en oeuvre pour que la reconstitution soit fidèle à la réalité des conditions en milieu urbain. La proportion de terroristes éliminés par rapport aux civils tués accidentellement est actuellement de 30 terroristes pour 1 civil. Face au Hamas qui n’hésite pas à utiliser cyniquement sa population gazaouie comme bouclier humain, c’est à dire mettre des femmes et des enfants en première ligne pour mieux dissimuler ses membres et ses infrastructures, Tsahal emploie différents moyens afin d’éviter au maximum les pertes civiles par le biais de frappes aériennes ciblées ou par exemple en entraînant chaque combattant à la lutte en milieu urbain.

Un centre qui attire l’attention des armées du monde entier

Dans le cadre de la coopération entre les forces terrestres de Tsahal et les Marines de l’Armée Américaine, une compagnie de Marines américains est venue en Israël pour un mois de formation intensive aux côtés de soldats israéliens en août dernier.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :