Aller au contenu principal

10 avril 2012

De la marine américaine au génie militaire de Tsahal

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Quitter une carrière militaire prometteuse en tant qu’officier dans les Forces armées américaines et tout recommencer dans l’armée israélienne : ça a vous semble fou, non ? Et pourtant c’est l’histoire du Sergent Blank Maor qui sert aujourd’hui dans le Corps du Génie Militaire de Tsahal. Nous avons eu la chance de pouvoir lui poser quelques questions.

Mark, désormais prénommé Maor, a quitté la Camden Military Académie, à quelques semaines seulement d’obtenir son diplôme d’officier de la marine. Mark décide alors de faire son Alyah et de s’enrôler dans Tsahal au sein du Corps de Génie Militaire. Il est parti la semaine dernière pour un mois aux États-Unis afin de rendre visite à sa famille et ses amis. La réunion a été particulièrement émouvante pour sa mère Pam. Même si son fils lui manque terriblement, elle comprend pleinement les raisons de son immigration en Israël.

Maor Blank

Le Sergent Maor Blank en uniforme de Tsahal

Sa compréhension vient sans doute de sa propre expérience car elle aussi avait elle-aussi immigré en Israël après avoir obtenu son diplôme d’infirmière. Son expérience avait été si intense qu’elle avait décidé de ce convertir au Judaïsme à son retour aux États-Unis.

Mark se rappel de ses premières expériences en Israël: «A l’âge de 16 ans, je suis tout d’abord tombé amoureux d’Israël… Nous avons visité le pays pendant plus de quatre mois et vécu dans un kibboutz. Peu de temps après mes études secondaires, j’ai dû choisir entre faire Israël et la poursuite de mes études dans une université américaine. J’ai finalement choisi de me concentrer sur ma passion pour la technologie militaire et de réaliser mon devoir national en m’enrôlant dans les Forces armées américaines. « 

«J’ai reçu une bourse d’études à l’Académie militaire Camden pendant quatre ans, et j’étais sur le point de devenir officier dans la marine. J’ai rapidement compris que ma place n’était pas là, et tout naturellement, j’ai décidé de m’engager dans Tsahal. »

C’est le 13 Mars, que Mark est arrivé en Israël avec deux sacs à dos et une guitare accrochée sur son dos. «Je me suis rapidement intégré, et ici, tout le monde m’appelle Maor. »

Maor Blank

Maor Blank

Un an après son arrivée en Israël, Maor s’est engagé dans l’armée israélienne et a intégré le Corps de Génie Militaire charge de l’élimination des obstacles placés par l’ennemi pendant le conflit armé, tels que les champs de mines par exemple. Son rôle est essentiel puisqu’il permet aux forces terrestres d’exécuter leur mission. Les forces du génie militaire sont des troupes d’attaque et non pas des troupes auxiliaires. En cas d’un conflit armé, Maor et ses camarades opèreront comme des troupes d’infanterie à tous les égards et sont responsables de la mise en œuvre et du succès des missions d’ingénierie, comme la démolition de bâtiments.

« Les commandants ne m’ont pas fait de cadeaux parce qu’ils savaient que j’avais déjà appris à évoluer dans un milieu militaire mais dans le même temps, ils s’efforçaient de faciliter mon accommodation dans Tsahal », a déclaré Maor. Aujourd’hui, Maor fait partie du bataillon de reconnaissance du Génie Militaire chargé de mener des missions particulièrement dangereuses.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :