Aller au contenu principal

10 avril 2012

C’était en 1973 : Ehud Barak déguisé en femme chasse les terroristes au Sud-Liban

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Ehud Barak, aujourd'hui ministre de la Défense, et commandant de la Sayeret Matkal en 1973.

L’opération Printemps de la Jeunesse  est une opération menée dans le cadre d’une opération de bien plus grande envergure, l’Opération Colère de Dieu, visant à éliminer les auteurs du massacre de onze athlètes israéliens perpétré pendant les Jeux Olympiques de Munich de 1972. De grandes figures israéliennes telles que Ehud Barak ou Yoni Nethanyahu ont pris part à l’opération, et chaque israélien se souvient de l’allure d’Ehud Barak, déguisé en jeune femme brune.

Comment l’opération s’est-elle déroulée ?

Opération Printemps de la Jeunesse : Les forces partirent du port de Haïfa à bord de neufs bateaux lance-missiles en fin d’après-midi et arrivèrent sur la plage de Beyrouth dans la soirée sur des canots pneumatiques

Dans la nuit du 9 au 10 avril 1973, l’unité d’élite des forces spéciales israéliennes, la Sayeret Matkal, des forces parachutistes et le commando naval effectuent un raid contre plusieurs cibles de l’Organisation de Libération de la Palestine à Beyrouth et à Sidon au Liban, et éliminent 50 membres haut placés de l’OLP, notamment l’adjoint de Yasser Arafat, Abou Youssef. Parmi les commandants des forces de Tsahal qui participent à l’opération, on peut citer Ehud Barak, Yonatan Netanyahou et Amnon Lipkin-Shahak.

Les forces sont parties du port de Haïfa à bord de neufs bateaux lance-missiles en fin d’après-midi et pour arriver sur la plage de Beyrouth dans la soirée sur des canots pneumatiques lancés au large à partir des bateaux lance-missiles.

A leur arrivée, les soldats sont attendus à l’endroit du débarquement par des voitures américaines luxueuses louées la veille. Les soldats se répartissent en plusieurs groupes pour atteindre différents objectifs : un immeuble de sept étages qui sert de caserne aux terroristes et qui héberge le quartier général du « Front Populaire » ; deux maisons de dirigeants du Fatah, gardées par des dizaines de terroristes armés ; le siège du Fatah, responsable des attentats dans la bande de Gaza ; deux ateliers de production de mines et de bombes.

L’opération dure deux heures et demie durant lesquelles trois hauts dirigeants de l’OLP sont éliminés dans leurs appartements. Des dizaines de terroristes sont tués. Les soldats israéliens parviennent à mettre la main sur des documents importants dans les appartements des terroristes. Deux combattants des forces dirigées par Amnon Lipkin-Shahak sont tués dans l’opération et ce dernier  a été félicité après la mission par le Chef d’État-major pour son sang froid.

On se souvient notamment du Lieutenant-colonel Ehud Barak, commandant de la Sayeret Matkal,  qui  débarque sur la plage de Beyrouth au côté des premiers soldats et pénétra dans la ville déguisé en jeune femme brune.

Que sont devenus les héros de l’opération Printemps de la Jeunesse ?

Yoni Netanyahou. Photo : Courtesy, JPost

Ehud Barak, le commandant de la Sayeret Matkal de l’époque est aujourd’hui le ministre de la Défense israélien. Il a occupé le poste de Chef d’Etat-major entre 1991 et 1995 et celui de Premier ministre entre 1999 et 2001. Amnon Lipkin-Shahak a gravi les échelons de Tsahal jusqu’à devenir Chef d’Etat-major en 1995, succédant ainsi à Ehud Barak.
Yoni Netanyahu, l’un des soldats les plus célèbres de Tsahal, a été tué dans l’opération Entebbe trois ans plus tard, en 1976. Son frère Benyamin est aujourd’hui Premier ministre de l’Etat d’Israël.
Ehud Barak, aujourd'hui ministre de la Défense, et commandant de la Sayeret Matkal en 1973.

Ehud Barak, aujourd'hui ministre de la Défense, et commandant de la Sayeret Matkal en 1973.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :