Aller au contenu principal

8 avril 2012

Peine de mort à Gaza : « un traître à la patrie » exécuté par le Hamas

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Le Hamas dans la bande de Gaza

GAZA – Samedi dernier, l’organisation terroriste du Hamas qui contrôle la bande de Gaza a exécuté trois Palestiniens. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur du Hamas, ils ont été condamnés pour coopération avec Israël et assassinats à Gaza. Pour Fathi Hamad, le ministère de l’Intérieur du Hamas à Gaza,  la peine de mort constitue une mesure dissuasive face à ceux qui souhaitent “trahir leur patrie”.

Depuis 2006, l’organisation terroriste du Hamas exerce le pouvoir dans la bande de Gaza, suite à sa victoire lors des élections législatives.

Hamas : Gouvernement ou organisation terroriste?

Les tensions se sont accrues entre le Fatah et le Hamas après qu’ils ont échoué à se mettre d’accord sur le partage du pouvoir exécutif. Dans la véritable guerre que se sont livrées par la suite les deux factions palestiniennes, le mépris total pour la vie humaine dont le Hamas a fait preuve a coûté la vie à plus de 600 civils palestiniens. Des milliers d’entre eux ont été blessés. Ce conflit sanglant a atteint son apogée en Juin 2007 lorsque le Hamas prend le contrôle total de la bande de Gaza et exécute systématiquement tout membre du Fatah, notamment en jetant certains responsables du Fatah du haut des immeubles de Gaza. En un peu plus d’une semaine, au moins 118 personnes sont mortes et plus de 550 ont été blessées.

Cette même organisation qui déclare vouloir «libérer» le peuple Palestinien, a soumis ce peuple à un régime tyrannique, combattant violemment toute sorte d’opposition et utilisant cyniquement sa population civile comme bouclier humain. Le Hamas est considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis, l’Union Européenne, le Canada, l’Australie, Israël et le Japon.

Exécutions illégales

La dernière fois que le Hamas a exécuté des Palestiniens pour avoir “collaboré” avec Israël remonte à Juillet 2011, quand un père et son fils ont été mis à mort pour avoir soi-disant fourni des informations qui auraient aidé Israël à éliminer un dirigeant du Hamas en 2004.

Parmi les 11 Palestiniens exécutés à Gaza depuis que le Hamas s’est emparé du pouvoir à Gaza, la plupart ont été mis à mort pour espionnage pour Israël.

Amnesty International a publié un communiqué ce jeudi (5 avril) en disant que quatre hommes étaient condamnés à mort à Gaza et qu’ils pourraient être exécutés à tout moment car leurs appels en justice avaient été rejetés. Tout indique que les trois exécutés sont ceux auxquels Amnesty International faisait référence.

Le communiqué indique que les trois hommes ont été pendus mais ne donne aucune indication sur l’identité des “condamnés”.

La loi palestinienne prévoit la peine de mort pour trois motifs: assassinat, trafic de drogue et « collaboration » avec Israël dont le Hamas prévoit la destruction dans sa charte officielle. Les ordres d’exécution sont censés être approuvés par le Président de l’Autorité Palestinienne, mais le Hamas ne reconnaît pas M. Abbas et son autorité.

Le Centre des Droits de l’Homme basé à Gaza a déclaré que l’approbation de la peine de mort revient exclusivement au Chef de l’Autorité Palestinienne, et toute autre exécution sans son approbation était “contraire à la loi et la Constitution.

Source : NY Times

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :