Aller au contenu principal

8 avril 2012

Cinq innovations qui protègent la vie des soldats de la première ligne

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
APC Puma - Source : Magazine des forces terrestres de Tsahal

Ces six derniers mois, les soldats du Corps du Génie militaire de Tsahal ont intégré une série de nouvelles technologies classée secrète jusqu’à récemment, et révélée au public il y a peu. Comment éviter de blesser des soldats dans des explosions incontrôlées ? « Un béret d’argent, des personnes en or avec des jambes de platine » : un slogan faisant référence à la dangerosité du travail particulièrement dangereux de ces soldats. 

Nous avons pu discuter avec le Lieutenant-Colonel Raanan Ben-Jacob, un officier supérieur du Corps du Génie militaire, qui nous a présenté une partie des nouveaux « gadgets », censés supporter de manière significative les soldats sur le terrain.

« Nous pouvons faire face à tous les types de menace grâce à ces nouvelles technologies, qu’il s’agisse de surmonter un obstacle, ou de se défendre face à des véhicules blindés. »

1.       Le « Thunder »

Soldats du Corps du Génie militaire - Source : Magazine des forces terrestres de Tsahal

Soldats du Corps du Génie Militaire - Source : Magazine des forces terrestres de Tsahal

A l’instar de la mine anti-personnelle M18 Claymore utilisée par l’armée américaine contre les invasions d’infanteries ennemies, le « Thunder » permet de propulser des millions d’éclats dans grand un angle. Le « Thunder » trouve toutefois sa particularité dans sa petite taille  qui permet aux soldats de les transporter dans leurs proches et de les installer bien plus rapidement que les M18 Claymore. Il est également plus dur pour les forces ennemies de les détecter.

2.       Le « Fox » et le « Frame Breaker »

Le « Fox » et le « Frame Breaker »

Le « Fox » et le « Frame Breaker »

Le « Fox » est un outil de la taille d’un bras permettant de faire des brèches dans des portes. Le soldat place l’engin sur la porte ciblée, court se mettre à l’abri et le fait exploser à distance à l’aide d’une télécommande.

Les soldats peuvent également utiliser le « Frame Breaker » pour entrer dans le bâtiment. Ce système permet de faire des brèches dans les murs. Simple à utiliser, il est comparé à un couteau chaud qui coupe du beurre.

« Une puissante explosion ouvre le mur sans blesser les soldats », expliquer le Lieutenant Colonel Ben-Jacob. « Nous avons utilisé une technologie similaire durant l’opération Rempart (2002), mais à cette époque le ‘‘Frame Breaker’’ n’existait pas. Nous avons créé cet outil sur la base des leçon tirées de nos expériences passés au cours des opérations », a-t-il ajouté.

3.       Timer

 «Nous avons un mécanisme de chronométrage entièrement nouveau qui vient d’être déployé. Tout comme dans un film, vous définissez la gâchette et vous voyez le temps qui défile à l’envers. Cette nouvelle minuterie peut être appliquée à tous les types d’explosifs, indépendamment de la taille ou du poids de ceux-ci. L’unité vient également de recevoir un nouveau système sans fil de minuterie qui permet de déclencher la détonation à des centaines de mètres ».

Tout est donc une question de temps.

 

4.     Le « Snatcher »

Parfois, les besoins du travail exigent des outils plus imposants, surtout dans les cas des mines. Le « Snatcher » s’ajoute au système « Tzefa Shirion » déjà en service et qui fonctionne de manière similaire.

« C’est un système de sabotage tiré à partir d’un véhicule blindé et dont la distance est définie auparavant. Une fois dans les airs, le Snatcher déploie une série de décharges qui créent lors de la détonation un souffle provocant la désactivation des mines cachées dans le sol. »

5.  Le APC Puma

APC Puma - Source : Magazine des forces terrestres de Tsahal

APC Puma - Source : Magazine des forces terrestres de Tsahal

Le APC Puma est un système de déminage, mais récemment amélioré. Basé sur le tank British Centurion, il permet de transporter 20 missiles remplis d’explosifs air-carburant. Ils peuvent être tirés un par un ou d’un seul coup, diffusant un nuage de vapeurs de carburant qui explosent ensuite.

Sous la pression, les mines se trouvant dans le sol explosent. Aucune n’y résiste.

 En outre, le Puma est également livré avec un équipement électronique capable de faire exploser des bombes artisanales et de bloquer les signaux de détonation.

« Le Puma a été énormément utilisé durant la Seconde Guerre du Liban et durant l’opération Plomb durci. Il cause moins de dommages sur l’environnement que le Viper, par exemple. C’est un outil formidable et un véritable avantage sur le champ de bataille.»

Le Corps du Génie militaire est en général le premier à entrer sur le terrain ennemi pour le « purifier » de toute présence d’explosifs et dégager le chemin pour les soldats suivants. Compte-tenu de cette mission, Tsahal a engagé un vaste programme visant à améliorer les capacités technologiques et opérationnelles de ces forces. C’est ce qu’on appelle l’excellence au travers de l’innovation.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :