Aller au contenu principal

4 avril 2012

7

Vidéo : les éclaireurs bédouins livrent une partie de leurs secrets

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Des traqueurs bédouins

Dans le sud d’Israël, les éclaireurs bédouins du bataillon de reconnaissance du désert veillent sur les frontières qui séparent Israël de la bande de Gaza, de l’Égypte et de la Jordanie. Ennemis numéro 1 des terroristes qui tentent de s’infiltrer en Israël, nous les avons rejoints le temps d’une journée et ils nous ont révélé quelques-unes de leurs méthodes.

L’unité est composée presque exclusivement de soldats issus de la communauté bédouine qui ont volontairement choisi de s’engager dans Tsahal.  Ces recrues utilisent leur connaissance unique du terrain pour traquer les infiltrés et déjouer tous les types de menaces qui pèsent sur la zone.

De nombreux soldats qui servent dans cette unité remplissent le rôle d’éclaireurs ; leur connaissance parfaite du désert et de la région leur permet de remplir au mieux leur mission. Le bataillon a participé activement à tous les conflits majeurs dans la bande de Gaza.

Ces dernières années, une augmentation considérable de l’enrôlement dans ce bataillon a été enregistrée. La raison de cette tendance est la suivante : pour les membres de la communauté bédouine vivant en Israël, le service dans cette unité constitue une voie d’intégration au cœur de la société israélienne, socialement et économiquement. Chez les Bédouins, le service militaire est considéré comme une voie majeure d’intégration dans la société.

Quelles sont les techniques qui rendent leur implication dans l’armée indispensable? Comment parviennent-ils à identifier des traces et des indices dans un désert qui s’étend sur plus de 10 000 km2? Voici cinq techniques utilisées par les éclaireurs bédouins de Tsahal.

 

1. Travailler en duo

Quatre yeux valent mieux que deux. Lorsque vous vous lancez à la recherche d’un suspect en plein milieu de la nuit, ou que vous devez retrouver votre chemin dans un paysage désertique, les yeux de votre co-équipier peuvent être d’une grande utilité. Il peut avoir remarqué un détail que vous auriez manqué.

Les éclaireurs bédouins de Tsahal en plein désert

2. Connaître le terrain sur le bout des doigts

Le désert ne doit avoir aucun secret pour vous. Des années passées volontairement dans des zones peu peuplées et désertiques et à vivre en extérieur ont appris à ces soldats) aimer et à apprivoiser le terrain. Ils vérifient les chemins de sables aux frontières et sont capables de repérer une empreinte dans le sable. Ils en tirent des informations essentielles, et déduisent s’il s’agit là d’une menace.

3. Éviter la tombée de la nuit

L’heure où le soleil se couche, où la luminosité et les couleurs du ciel changent et où champ de vision diminue de minute en minute est la plus problématique. Dans la mesure du possible, privilégiez un autre moment de la journée, en plein jour ou en pleine nuit, pour vous aventurer dans le désert.

4. Rien ne vaut l’expérience du terrain

 Dans le monde des éclaireurs, l’expérience pratique compte énormément. Pendant les premiers mois passés dans le bataillon, les nouvelles recrues s’entraînent aux côtés de soldats en fin de service, pour apprendre de l’expérience des plus anciens.

Les éclaireurs bédouins de Tsahal en plein désert

5. Donner de l’importance à chaque détail

Tout, de la forme d’une ombre à une touffe d’herbe légèrement courbée peut s’apparenter à un indice. Les éclaireurs protègent principalement le pays des infiltrations, des engins explosifs placés le long des frontières et découvrent des tunnels de contrebande – des menaces que l’ennemi sait camoufler.

 

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :