Aller au contenu principal

3 avril 2012

3

Mars 2012 : plus de 200 roquettes tirées sur Israël, Dôme de fer prouve son efficacité

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Dégât causé par une roquette dans le sud d'Israël

Le mois de mars a été un mois chargé pour l’armée israélienne. Entre le 9 et le 14 mars, les terroristes de la bande de Gaza ont tiré plus de 200 roquettes sur le sud d’Israël.  En raison de la journée de la Terre du 30 mars,  la sécurité aux frontières a été renforcée.

9 mars: premier jour d’une attaque massive lancée contre le sud d’Israël par les terroristes de Gaza qui tireront au total plus de 200 roquettes sur les grands centres de population. Une pluie de missiles s’abat sur Ashdod (200 000 habitants), Beer Sheba (190 000 habitants), Ashkelon (110 000 habitants). Dôme de fer parvient à neutraliser 56 missiles directement dirigés sur les zones densément peuplées du sud d’Israël. A l’heure actuelle, plus d’un million d’Israéliens vivent sous la menace des tirs de roquettes depuis Gaza, zone contrôlée par le Hamas.

Plus de 130 roquettes ont été tirées depuis Gaza, et 93 ont frappé le sud d'Israël depuis vendredi.

Des roquettes s'abattent sur le sud du pays

La portée des roquettes tirées sur Israël depuis la bande de Gaza

10 mars: Abu Mujahid, le porte-parole de l’organisation terroriste des Comités de Résistance Populaire à Gaza, reconnaît dans une interview donnée à Al-Aqsa TV que le Hamas donne carte blanche à son organisation terroriste dans la bande de Gaza.

L’invité: “La rue palestinienne à Gaza exprime ses doutes et affirme que le gouvernement palestinien (à Gaza) ne vous laisse pas agir librement et vous empêche de répondre. Le gouvernement palestinien vous a-t-il donné le droit de répondre?”

Abu Mujahid: “Ce que je peux vous dire est que le gouvernement à Gaza ne nous a, en aucun cas, défendu de mener nos activités de résistance. Personne ne peut empêcher ce type d’activité. C’est une chose. Par ailleurs, le gouvernement à Gaza ne nous a pas vraiment empêché de répondre à cette agression.”

12 mars: Mise en ligne sur Twitter, la photo d’une fillette palestinienne de Gaza fait le tour de la planète et sa légende accuse à tort Tsahal d’être responsable de sa mort. Après enquête, il s’avère que ces accusations sont fausses. Pour accéder à l’enquête, cliquez ici.

15 mars: une soldate israélienne est poignardée alors qu’elle est sur le chemin du retour vers sa base située à Jérusalem. Elle est prise en charge sur les lieux de l’incident dans un premier temps, puis transférée vers l’hôpital le plus proche. Le même jour, des soldats israéliens déjouent une tentative d’infiltration à la frontière israélo-égyptienne.

16 mars: Benny Gantz achève sa visite officielle au Canada.

Le Général Benny Gantz et son homologue canadien

26 mars: des soldats qui patrouillent le long de la clôture de sécurité avec Gaza neutralisent un engin explosif.

30 mars: des émeutiers sont rassemblés en Judée-Samarie à l’occasion de la journée de la Terre. Les manifestants deviennent rapidement violents et attaquent les soldats israéliens par des jets de pierres, de bombes incendiaires, et de pneus incendiés. Ces évènements ont également eu lieu dans le cadre de la Marche mondiale sur Jérusalem (“Global March to Jerusalem”, GMJ), l’intention de ses participants étant selon leurs propres dires de prendre Jérusalem qu’ils considèrent être aux mains “des occupants sionistes illégaux”.

Le Président iranien Ahmadinejad et des participants asiatiques à la Marche mondiale sur Jérusalem. Source : CIF Watch

Le Président iranien Ahmadinejad et des participants asiatiques à la Marche mondiale sur Jérusalem. Source : CIF Watch

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :