Aller au contenu principal

2 avril 2012

14h20 – Communiqué officiel : une cellule terroriste responsable d’une attaque contre des soldats de Tsahal arrêtée

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

Lors d’opérations conjointes de Tsahal et de l’Agence de Sécurité Israélienne (Shabak), les terroristes, impliqués dans l’attaque contre des soldats de Tsahal le 20 janvier dernier ont été arrêtés. 

Ces arrestations ont eu lieu au cours des dernières semaines. Personne n’a été blessé au cours de l’attaque mais un véhicule avait été endommagé. Des employés du Croissant-Rouge de Ramallah ainsi que le gardien de but de l’équipe olympique de Palestine de football étaient impliqués dans l’attaque. Les fusils d’assaut AK-47 utilisés lors de l’attaque ont été fournis par un Palestinien responsable de la sécurité au sein du Croissant-Rouge.

Treize habitants du village Amari ont été détenus durant l’enquête. Au cours de celle-ci, ils ont transmis des renseignements sur des émeutes violentes près de la barrière de sécurité et toutes sortes d’activités visant les forces de sécurité dans la région.

Les principaux suspects de l’attaque du 20 janvier sont:

  • Salih Bar’al, né en 1989, résidant à Amari, agent de sécurité au Croissant-Rouge
  • Omar Abu Rois, né en 1989, résidant à Amari, lié à l’organisation terroriste Hamas, travaille au sein du Croissant-Rouge et gardien de but de l’équipe olympique de Palestine de football
  • Fouad A’usha, né en 1989, résidant à Amari, barbier
  • Ahmed Hatab, né en 1989, résidant à Amari, agent de sécurité au Croissant-Rouge
  • Munzar Abbas, né en 1971, résidant à Amari, officier des «Renseignements Généraux» Palestiniens à Ramallah, responsable de la sécurité au Croissant-Rouge

L’enquête a révélé que l’attaque a été menée par Salih Bar’al et Omar Abu Rois. Ces derniers ont utilisé deux fusils d’assaut AK-47 qui ont été fournis à Omar Abu Rois par Munzar Abbas, six semaines avant l’attaque. A’usha a servi de sentinelle lors de l’attaque.

Après l’attaque, les terroristes ont placé leurs armes dans un sac qu’ils ont laissé dans une maison abandonnée en envisageant de les déplacer vers un nouvel endroit le jour d’après. Plus tard, Abu Rois a transmis les armes à Hatab, qui les a rendus à Munzar Abbas peu après l’arrestation d’Abu Rois.

L’enquête a révélé l’intention de mener des attaques supplémentaires près d’Atara, du point de passage d’Atarot, de Maalé Adumim, d’Ofra et de Naplouse.

Ces attaques ont pu être déjouées grâce à l’arrestation des suspects.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :