Aller au contenu principal

1 avril 2012

Trois femmes, trois destins au service de Tsahal

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
La présence des femmes au côté des hommes contribue à la sécurité de l’Etat d’Israël et au renforcement de l’efficacité de Tsahal.

Partout au sein de l’armée israélienne, les femmes jouent un rôle vital et ce à tous les échelons de la hiérarchie militaire. Dans les forces aériennes, maritimes et terrestres, des femmes occupent des fonctions administratives ou servent en tant que combattantes. Portraits de trois d’entre elles.

La présence des femmes au côté des hommes contribue à la sécurité de l’Etat d’Israël et au renforcement de l’efficacité de Tsahal.

La présence des femmes au côté des hommes contribue à la sécurité de l’Etat d’Israël et au renforcement de l’efficacité de Tsahal.

Aujourd’hui, 90% des postes au sein de Tsahal sont ouverts aux soldates, y compris dans les unités d’élite. Au cours de la dernière décennie, des soldates israéliennes ont suivi la formation de pilote, sont devenues des officiers de la Marine et ont vu les portes des unités d’infanterie s’ouvrir à elles. La présence des femmes au côté des hommes contribue à la sécurité de l’Etat d’Israël et au renforcement de l’efficacité de Tsahal.

Bereket Shamai, capitaine d’une batterie d’un système de lancement de roquettes.

La capitaine Bereket Shamai a un rôle crucial dès que l’artillerie est mêlée à une opération. Toutes les fonctions des unités d’artillerie  – administratives et de combat – sont ouvertes aux femmes. Bereket Shamai a rejoint le corps d’artillerie il y a six ans pour servir son pays du mieux qu’elle peut. Elle est actuellement la seule femme commandante en charge d’une batterie de roquettes au sein du bataillon.

Bereket Shamai, capitaine d’une batterie d’un système de lancement de roquettes.

Bereket Shamai, capitaine d’une batterie d’un système de lancement de roquettes.

« Je suis là en raison de mon parcours personnel, pas en raison de mon sexe », affirme-t-elle.

Pour la première fois, une femme reçoit le prix d’excellence au terme de la formation d’officier de la Marine.

Trois soldates ont récemment été diplômées de la formation d’officier de la Marine. L’une d’entre elles a eu le privilège de recevoir le premier prix d’excellence du cours d’officier remis à une femme. Le lieutenant Yarden Sel-Man, originaire de Haïfa, a reçu ce prestigieux prix le mois dernier alors que la formation arrivait à son terme. Trois ans après avoir obtenu son baccalauréat et avoir appris à apprivoiser la mer, Yarden est aujourd’hui une commandante accomplie de la Marine israélienne.

Le lieutenant Yarden Sel-Man

Le lieutenant Yarden Sel-Man

Le lieutenant N. : l’une des cinq femmes diplômées de la 163ème session de formation à la fonction de pilote.

Le lieutenant N. est diplômée de la formation de pilotage et est spécialisée dans les hélicoptères de combat. Après avoir obtenu son baccalauréat avec mention, N. s’est portée volontaire au sein d’une association venant en aide aux immigrants éthiopiens. Elle a notamment donné des cours particulier d’hébreu et des conseils pour les aider à s’acclimater à la société israélienne.
Son père était un pilote de F-15 il y a plus de 20 ans.

Cinq femmes diplômées de la 163ème session de formation à la fonction de pilote.

Cinq femmes diplômées de la 163ème session de formation à la fonction de pilote.

« J’ai toujours su que je voulais suivre les pas de mon père et devenir pilote, même lorsque j’étais un enfant et que certains riaient de mes ambitions », explique-t-elle.

A la fin de l’année dernière, le lieutenant N. a été l’une des cinq femmes diplômées de la 163ème session de formation à la fonction de pilote, participant ainsi au record du plus grand nombre de femmes diplômées lors de la même session.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :