Aller au contenu principal

20 mars 2012

Lutte anti-terroriste: comment les soldats de Tsahal s’entraînent à faire face à la guérilla urbaine?

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

La semaine dernière, des commandants de la Brigade Kfir ont effectué un exercice dans le Centre d’Entraînement au Combat en Milieu Urbain. L’objectif? Réussir à lutter contre des terroristes cachés dans une zone d’habitation civile. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce type d’exercice illustre l’une des principales missions de Tsahal : rester efficace autant que possible au cours des combats en milieu urbain, en dirigeant les frappes sur des cibles terroristes et ennemies, tout en épargnant les civils.

La brigade Kfir est spécialisée dans la lutte anti-terroriste et la guérilla, en particulier la guérilla urbaine et la guérilla en terrain compliqué. Les soldats effectuent des arrestations de personnes recherchées,  des opérations contre les organisations terroristes et leurs infrastructures et d’autres opérations de sécurité en Judée-Samarie.

Les officiers sécurisent le terrain pendant l'exercice

La proportion de terroristes éliminés par rapport aux civils tués accidentellement est actuellement de 30 terroristes pour 1 civil. Face au Hamas qui n’hésite pas à utiliser cyniquement sa population gazaouie comme bouclier humain, c’est à dire mettre des femmes et des enfants en première ligne pour mieux dissimuler ses membres et ses infrastructures, Tsahal emploie différents moyens afin d’éviter au maximum les pertes civiles par le biais de frappes aériennes ciblées ou par exemple en entraînant chaque combattant à la lutte en milieu urbain.

Vue panoramique du Centre d'Entraînement au Combat Urbain de Tse'elim

Le Centre d’Entraînement au Combat Urbain forme les unités spéciales israéliennes et les armées du monde entier à livrer bataille en milieu urbain par le biais de simulations, incluant des tours, des marchés et des passages souterrains. Fondé en 2006 dans la base de Tse’elim dans le désert du Néguev, le centre est le plus grand de ce type dans le monde. Ce complexe s’étend sur plus de 41 000 mètres carrés et comprend plus de 600 structures telles que des mosquées, des immeubles et des passages souterrains. Tout est mis en oeuvre pour que la reconstitution soit fidèle à la réalité des conditions en milieu urbain.

Les tirs à balles réelles sont remplacés par des tirs au laser qui permettent notamment d’enquêter sur les caractéristiques des tirs (leur provenance par exemple) grâce à l’utilisation d’un système de capteurs avancé. Ce centre est géré par la Branche de Combat Urbain de Tsahal et reçoit tout au long de l’année, toutes les unités d’infanterie de Tsahal ainsi que des armées étrangères qui souhaitent s’y entraîner.

A la fin de l’exercice, le Commandant de la Brigade Kfir, le Colonel Ben-Moha Odi a déclaré : « A chaque fois, nous appliquons les leçons tirées des précédents exercices menés ici. Nous apprenons de nos erreurs afin de remplir au mieux notre mission sur le terrain »

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :