Aller au contenu principal

14 mars 2012

Le bilan humain de cette escalade est un miracle !

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël
Centre d'appels d'urgence

Qu’Israël n’ait à déplorer aucune victime depuis le début de l’escalade entre Tsahal et les organisations terroristes à Gaza est un miracle de technologie, d’organisation et de sang froid : en aucun cas la preuve que la menace terroriste n’existe pas. Plus de 200 roquettes ont frappé le territoire israélien ces derniers jours.  Les dessous d’un bilan faussement évident…

Aucun civil israélien n’a perdu la vie durant l’escalade de violence ou dans les attentats que projetaient d’effectuer les organisations terroristes via le Sinaï. Ce bilan peut sembler une évidence. Les frappes de l’armée de l’air israélienne pour prévenir et détruire les rampes de lancement de missiles, celle unités de défense anti-aérienne, ou le travail en amont de la Défense Civile pour préparer les civils, feraient presque oublier le danger potentiel que constituent ces roquettes. Chaque roquette tirée sur Israël sans pour autant faire de victime est un miracle.

Un miracle de technologie

Face à la pluie de missiles tirés par les organisations terroristes palestiniennes depuis Gaza, Israël déploie des moyens de prévention, qu’il s’agisse de repérer et de cibler avec précision les rampes de lancement (parfois quelques secondes avant que le tir ne soit effectué) ou d’intercepter en plein vol les roquettes.

Dôme de fer en action

Dôme de fer en action

Un miracle d’organisation

Le Front Intérieur,  est en charge de la défense civile est un acteur clé de la défense israélienne. Son rôle : répondre à la menace que font peser les organisations terroristes sur la population civile israélienne, délibérément prise pour cible. Au quotidien le Front intérieur dispense des formations dans les écoles, alerte la population en cas de tirs de missiles et forme la population à réagir lors de ces alertes.

Saviez-vous que Tsahal a ses propres instructrices, chargées de préparer les civils à faire face aux situations d’urgence et aux tirs de roquettes?

Un miracle de sang-froid

Chaque alerte, chaque sirène, chaque message envoyé à la radio est un traumatisme pour les habitants du sud qui savent mieux que quiconque ce que ces signaux signifient  en terme de risque pour leur vie. Le Chef d’État-major Benny Gantz a tenu à rappeler la capacité de résilience des populations du sud. Ce sang-froid permet aux civils d’appliquer les consignes de la défense passive sans se laisser gagner par la panique. Une série de réflèxes qui sauve chaque jour des vies.

Centre d'appels d'urgence

Centre d'appels d'urgence

Ainsi, la comparaison du nombre de victimes côté israélien et côté palestinien ne permet pas de se faire une idée de la réalité du conflit. L’absence de victime côté israélien n’est pas le résultat de l’absence de menace mais bien celui des efforts de Tsahal à tous les niveaux pour protéger sa population prise pour cible. En contrepartie, les organisations terroristes font de des civils une utilisation cynique comme boucliers humains.

Ne nous méprenons pas : chaque civil israélien tué est considéré comme une victoire par les organisations terroristes ce qui fait de chaque vie sauvée par Tsahal un succès.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :