Aller au contenu principal

13 mars 2012

2

Tsahal à Gaza : bombardements aveugles ou frappes ciblées ? Savoir faire la différence

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

Depuis quelques jours, Tsahal mène des frappes sur Gaza pour stopper les tirs de missiles sur Israël. Les médias se font l’échos des bombardement de l’armée de l’air à Gaza et de leurs conséquences sur la population civile. Dans le même temps, Tsahal réaffirme ne viser que des cibles terroristes. Entre bombardements aveugles et frappes ciblées, la différence peut sembler ténue. Elle est pourtant essentielle.

La bande de Gaza est un territoire densément peuplé (une des plus fortes densité au monde) ce qui rend toute action préventive de Tsahal pour déjouer des tirs de roquettes particulièrement complexe. Tsahal se donne comme objectif de protéger les populations civiles quelles qu’elles soient.  Un vrai défi lorsque l’ennemi, lui, n’hésite pas à se fondre dans la population et à dissimuler ses propres infrastructures dans des zones d’habitation civile. Un point sur les différents moyens utilisés par Tsahal pour prévenir les tirs de roquettes sur le cœur du pays en minimisant le risque de perte civiles

 1. «Des frappes ciblées»: une expression communément employée qui recouvre une réalité opérationnelle précise : isoler les terroristes et les cibler de manière à les frapper sans mettre en danger la population.  Dans les faits cela se concrétise par exemple par une préférence pour des frappes sur des véhicules plutôt que sur des bâtiments – comme celle qui a permis de tuer les membres de la cellule terroriste du CRP projetant un nouvel attentat via le Sinaï en Israël, sans faire de victime civile.

2. «Les frappe avortées»: l’armée de l’air ne frappe pas à tout prix, elle s’efforce au contraire à ne tirer que lorsque la menace se concrétise (déploiement de missile, tirs, etc) et lorsque le risque pour les populations civiles est minimale. Une commission avant chaque frappe donne l’autorisation de tirer, et fera avorter la mission si le risque pris est trop important. Ainsi, à de nombreuses reprises, des frappes ont été annulées au dernier moment, et ce à cause d’un imprévu dont le plus commun est le passage de civils dans les zones depuis lesquelles sont tirées des roquettes.  Voici l’exemple d’une frappe de l’armée de l’air avortée à la dernière minute.  Sur ces images filmées pendant Plomb Durci, des terroristes du Hamas se servent d’enfants commes boucliers humains pour dissuader l’avion israélien de les cibler.

Vidéo: Plomb Durci – Utilisation d’enfants comme boucliers humains, le Hamas pris sur le fait

3. L’utilisation des technologie de pointe: La technologie utilisée par l’armée de l’air est toujours conçue en vu d’améliorer ses capacités de ciblage et d’être certaine que ses tirs sont les plus précis possibles. Des efforts considérables en terme de recherche et développement et de moyens financiers ont été faits pour s’assurer que les armes et les avions soient capables de remplir leurs missions sans mettre en danger la vie de civils.

Renseignez-vous sur le F-16I «Sufa» et le missile Delilah, deux technologies utilisées pour mener à bien les frappes ciblées les plus précises!

A ce défi de tous les instants s’ajoute une problématique directement liée à la stratégie délibérée des terroristes, celle-ci consistant à :

1. Effectuer leurs tirs depuis les zones les plus densément peuplées et au mépris des dangers qu’il font prendre aux civils de la bande de Gaza (risque d’explosion lors de la préparation des missiles,  retombée de roquettes tirées depuis Gaza dans la bande Gaza même, ou comme cela s’est produit hier, sur les points de passages où transitent les marchandises et la nourriture essentielles à la population civile)

2. Utilisation des civils comme boucliers humains: ne jamais porter d’uniforme et s’entourer dans tout déplacement de civils (prouvant de fait qu’ils ont conscience que Tsahal cherche à prévenir les dommage dits collatéraux) et prenant de facto la population gazouie en otage

3. Tirer de manière aveugle et sans retenue sur les zones les plus densément peuplées d’Israël, en visant civils et soldats sans distinction.

L’actualité en continu sur notre Twitter: https://twitter.com/Tsahal_IDF

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :