Aller au contenu principal

27 février 2012

Tsahal démine le long de la frontière avec la Jordanie

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

Le terrain sera déminé dans quelques mois et sera utilisé à des fins agricoles. «Ces mines ne servent plus à rien d’un point de vue stratégique.»

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Afin de préserver la paix à la frontière avec la Jordanie ainsi que pour la sécurité et la qualité de vie des résidents Israéliens comme palestiniens de la vallée du Jourdain, Tsahal va déminer 35 dounams (un dounam équivaut à un dixième d’hectare) de terrain à proximité du fameux site chrétien, où Jésus aurait été baptisé, Kasser Al Yahoud. Le terrain comprend 1500 mines, principalement des mines anti-char et quelques mines antipersonnel.

La région a été minée en 1978 bien avant que l’accord de paix avec la Jordanie ne soit signé et sera définitivement déminée dans quelques mois. La zone sera utilisée à des fins agricoles, principalement pour planter des dattiers.

«Nous pensons que le déminage est une mission très importante», explique le vice-commandant de l’unité de déminage, le Commandant Sagi Rokach.

«La frontière avec la Jordanie est une frontière pacifiée et ces mines n’ont plus d’intérêt stratégique.»

Selon le Commandant Rokach, le déminage fait partie du processus sur lequel Tsahal travaille depuis de nombreuses années. D’ici à l’année prochaine, 8.000 mines seront mises hors d’usage dans la région de la Vallée du Jourdain, comme cela a déjà été le cas l’an passé.

«En tout, il reste environ 12 000 mines dans la région de la Vallée du Jourdain et nous aurons bientôt presque complètement déminé cette zone.»

A l’avenir, ces terres seront destinées à l’agriculture, les fermiers locaux affirmant que la terre est devenue particulièrement fertile.

Les soldats du Corps du Génie Militaire actuellement en phase d’entraînement avancé ont été chargés de déminer la zone. Cette étape fait partie intégrante de leur entraînement et sert d’examen visant à tester leurs capacités. Les explosions ont été minutieusement contrôlées car le champ de mines est situé à proximité du site de pèlerinage chrétien de Kasser Al Yahoud ainsi que d’un poste avancé de l’armée.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :