Aller au contenu principal

23 février 2012

Gaza à sec ! Le Hamas refuse le carburant israélien

par Tsahal - Armée de Défense d'Israël

En début de semaine dernière, les Gazaouis ont subi des pannes d’électricité à répétition, chaque jour, entre 8h et 18h. Mais contrairement à ce que le Hamas affirme, cette « crise » aurait facilement pu être évitée aux 1,5 millions de Gazaouis !

Les Gazaouis font la queue à la station essence, alors que le carburant manque

Souvenez-vous, en janvier 2011, la Société Nationale d’électricité de Gaza, contrôlée par le Hamas, décide de ne plus utiliser le carburant fourni par Israël et de ne compter désormais que sur l’approvisionnement en carburant par le biais des tunnels de contrebande reliant Gaza à l’Égypte.

Mais la semaine dernière, l’Egypte opte pour la fermeture de ces tunnels souterrains.

Israël et l’Egypte ont proposé de fournir le carburant à Gaza via le passage de Kerem Shalom, ce que l’Autorité de l’Energie dirigée par le Hamas a publiquement refusé.

C’est par cette porte que sont transférées quotidiennement près de 5000 tonnes de biens, de médicaments et de matériaux destinés à la population civile de Gaza. Les camions qui entrent dans la bande de Gaza contiennent notamment du gaz de cuisine et du matériel électrique (frigidaires, lampes, micro-ondes, etc.)n selon les demandes formulées par l’Autorité Palestinienne.

Chacune de ces actions nécessite le travail de plusieurs dizaines d’officiers et soldats du CLA, et une coordination avec la CAGT (Coordinateur des Activités Gouvernementales dans les Territoires)ainsi que les services de l’Autorité Palestinienne. Elles démontrent que la population civile palestinienne n’est pas l’ennemi – mais bien les terroristes qui s’en servant comme bouclier, la prennent en otage.

« Cette situation est inacceptable, en raison de l’expérience amère que nous avons avec l’occupant sioniste et de la façon dont il contrôle le transfert de nos importations […] « 

Si le pouvoir en place refuse le pétrole israélien d’une part,  mais qu’il refuse également la proposition de l’Égypte d’acheminer du carburant vers Gaza d’autre part, quelle est l’intention du Hamas et comment envisage-t-il de régler la crise ?

Centrale électrique dans la bande de Gaza

En refusant catégoriquement l’offre formulée par les Israéliens d’approvisionner la population civile gazaouie en pétrole, le Hamas nourrit la haine contre Israël qu’il accuse de provoquer volontairement une pénurie en énergie dans la bande de Gaza. Pourtant, l’Autorité Palestinienne elle-même a prétendu publiquement que la crise énergétique à Gaza est une imposture.

« Il n’y a pas de pénurie de carburant dans la bande de Gaza et la centrale électrique continue de fonctionner normalement, » a déclaré un responsable de l’Autorité Palestinienne.

Khalil Abou Shamala, directeur du Centre Addameer pour les droits de l’homme, a déclaré que Gaza dispose de suffisamment de pétrole pour continuer de faire fonctionner sa centrale électrique et qu’une grande quantité de carburant a été transférée vers la bande de Gaza plus tôt cette semaine.

Le Hamas fait passer ses intérêts politiques avant le bien-être de la population civile à Gaza dont il a la responsabilité. Ses décisions sont prises au détriment des besoins primaires et vitaux des Gazaouis.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :