Aller au contenu principal

16 février 2012

5

Cybers soldats

par Israel Defense Forces

Ils appartiennent aux renseignements, mais ne sont ni espions ni analystes. Ils savent détecter les points faibles de l’ennemi, sans jamais l’avoir vraiment cotoyé. Certains peuvent même lancer un «missile» vers une cible donnée. Le cyber espace est un nouveau champ de bataille. Son contrôle est une arme pour laquelle l’armée de l’air recrute les meilleurs. Même s’ils sont au Mexique.

Des « cyber soldats » de Tsahal

Daniel refuse qu’on l’appelle «pirate informatique». Il est là pour vous aider. Mais pour le commun des mortels, pensez au hacker, au pirate du net – et vous aurez finalement une  idée plutôt précise de Daniel. Un génie de l’informatique, à même de tirer profit des technologies nouvelles de manière très créative.

Et à 27 ans, Daniel est déjà un programmeur très populaire dans le milieu fermé des pirates internet. Ce qui explique pourquoi l’armée de l’air avait hâte de le recruter, jusque dans son pays : le Mexique.

Daniel avait toujours voulu immigrer en Israël et rejoindre l’armée israélienne. Après avoir été diplômé d’une université mexicaine d’une licence en informatique, il a réalisé son rêve. Sauf que Daniel a failli ne pas s’enrôler parce que les nouveaux immigrants ne sont obligés d’effectuer leur service militaire que jusqu’à l’âge de 25 ans.

«Si j’avais immigré deux mois plus tard, je n’aurai pas pu rejoindre l’armée dans cette position particulière, donc je n’ai pas attendu plus longtemps.»

«C’est notre pays, il n’y a pas d’endroit plus important, c’est pourquoi je voulais prendre part à cette expérience incroyable.»

Aujourd’hui, Daniel sert comme sous-officier dans une unité en charge de la sécurisation des transferts d’information au sein de l’armée de l’air. Entre autre chose, Daniel participe à la résolution des enquêtes de sécurité, prépare divers logiciel et guide les officiers et les soldats avec qui il travaille.

«Il nous aide à trouver des solutions de pointe pour les questions sensibles et prioritaires, il est très utile à notre unité», explique son commandant, le commandant Asaf.

Vous pourriez vous demander où l’on peut obtenir de telles connaissances. Daniel a réussi à devenir ce qu’il est tout en restant assis de longues heures chez lui devant son ordinateur.

A l’âge de 12 ans, il crée son premier logiciel et à l’âge de 14 ans, il est stagiaire à Microsoft.

«Vous ne pouvez pas réellement étudier ce sujet à l’université, vous en apprenez plus en lisant des livres ou sur Internet.»

«Le plus important est de lire et d’obtenir beaucoup d’expérience.»

En fait, Daniel vivait mieux dans le monde cybernétique que dans la réalité lorsqu’il était au Mexique.

«Vivre au Mexique, c’est très dangereux. Vous pouvez à peine marcher dans la rue.»

«J’ai vécu à Mexico City où la situation est tout de même meilleure que dans les autres villes du pays, mais ce n’était quand même pas très agréable. Je préfère de loin vivre en Israël. Pour le reste du monde, vous serez toujours le «Juif», c’est un sentiment que personne ne peut comprendre. J’envisageai d’immigrer depuis longtemps et je suis parti pour rester.»

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :