Aller au contenu principal

15 février 2012

3

Suite à l’attentat à New Delhi, les attachés militaires et les envoyés de Tsahal à l’étranger ont été invités à redoubler de prudence

par Israel Defense Forces

Tsahal a briefé ses envoyés et demandé aux attachés militaires de faire preuve d’une plus grande vigilance au cours de leur séjour à l’étranger. Parmi les nouvelles instructions : interdiction de sortir en uniforme sous aucun prétexte, interdiction de prendre un taxi ou encore, évitement de déplacements seul dans l’espace public.

L’attaque en Inde plus tôt cette semaine ainsi que la tentative d’attentat en Géorgie ont conduit Tsahal à donner de nouvelles instructions à ses attachés militaires dans le monde. Il leur a été demandé de prendre plus de précautions en raison des menaces répétées d’attaques à l’encontre de cibles israéliennes et juives dans le monde entier.

La Branche des Opérations de Tsahal a transféré les nouvelles instructions aux attachés militaires des représentations diplomatiques à l’étranger dans le cadre d’une session extraordinaire après les évènements en Inde et en Géorgie. Les attachés militaires sont chargés de partager les nouvelles instructions avec les autres officiers de Tsahal éventuellement présent dans le pays, et qui devront prendre les mêmes dispositions.

Au-delà de cette vigilance accrue, la Branche des Opérations a décidé d’informer personnellement chaque officier de Tsahal en partance pour l’étranger des nouvelles règles en vigueur, en mettant l’accent sur les points critiques. Les instructions stipulent une stricte interdiction de se promener en ville en uniforme, une interdiction de voyager en taxi et privilégier les sorties en groupe. Ces mesures ont été mises en place afin d’éviter un enlèvement ou un attentat contre un soldat ou un officier à l’étranger.

A noter qu’à l’heure actuelle, il n’est pas interdit au personnel militaire israélien de voyager en Inde. Tsahal a récemment interdit à ses officiers et soldats de se rendre à Bangkok, la capitale de la Thaïlande ainsi qu’au Nigeria, à la lumière de menaces terroristes et à la suite de l’arrestation d’agents du Hezbollah soupçonnés de planifier des attaques contre des cibles israéliennes.

Dans l’ordonnance émise, le Colonel Shmulik Klemi, Chef du Département de la Défense au sein de la Branche des Opérations, précise :

«Il est absolument interdit pour les soldats et officiers israéliens de se rendre à Bangkok, sauf pour ceux qui doivent y transiter. En cas de transit, il est interdit aux soldats et officiers israéliens de quitter les limites de l’aéroport de Bangkok.»

L’avertissement concerne également les soldats et officiers israéliens devant se rendre au Nigeria en raison «des troubles profonds au sein de la communauté musulmane du Nigeria et suite aux récentes manifestations d’hostilité à l’égard de l’Occident et d’Israël».


Publicités
%d blogueurs aiment cette page :