Aller au contenu principal

2 février 2012

5

Benny Gantz : « L’Iran est un problème et une menace globale, régionale, et pour Israël »

par Israel Defense Forces

Couverture spéciale de la Conférence d’Herzliya de notre envoyé spécial sur place – Le Chef d’État-major, le général Benny Gantz, a évoqué les défis militaires et la menace iranienne, à la conférence annuelle d’Herzliya.

La 12ème Conférence d’Herzliya s’est ouverte cette semaine sur le campus universitaire de l’Interdisciplinary Center (IDC).

Elle rassemble cette année des intervenants de premier plan, comme le Président israélien Shimon Peres, le Chef d’État-major Benny Gantz, le Chef de la Branche des Renseignements Militaires Aviv Kochavi et de grandes personnalités de la scène politique israélienne telles que Tzipi Livni, chef du parti Kadima et ancien Ministre des Affaires Étrangères, Amir Peretz, ancien chef du parti travailliste et ancien Ministre de la défense. .

Cette conférence est souvent l’occasion pour les politiques d’annoncer de grandes décisions. C’est notamment lors de ce forum que le Premier ministre Ariel Sharon avait annoncé son plan de retrait de la Bande de Gaza en 2004.

L’Iran développe ses capacités nucléaires

Au sujet de la menace iranienne, le général Gantz a insisté sur le fait qu’il « n’y a aucun doute que l’Iran développe un programme nucléaire militaire et peut être complètement armé dans l’année. » D’après le Chef d’État-major, l’Iran « est un problème et une menace globale, régionale, et pour Israël. Le régime iranien cherche à acquérir des capacités nucléaires afin de devenir une puissance forte, dotée du potentiel nucléaire qu’il utilisera comme menace pour se fortifier et empêcher toute ingérence dans sa zone de juridiction. »

Il a également estimé que « l’immunité que l’Iran espère gagner permettra l’extension de l’influence iranienne à ses voisins, promouvra ses intérêts autour du globe tout en tirant profit de l’instabilité régionale, et facilitera ses opérations depuis le territoire d’autres nations. »

Malgré la prise de conscience internationale sur le sujet et le caractère global de la menace iranienne, le Chef d’État-major a insisté sur le fait que « l’État d’Israël est le seul pays au monde que l’Iran ait menacé de détruire et il développe les moyens de le faire. »

« Le monde doit continuer d’isoler l’Iran », a-t-il encore déclaré, « la pression et les sanctions financières doivent continuer, puisqu’elles commencent à porter leurs fruits, même en Iran. Il est crucial de rester concentrés sur le projet nucléaire iranien et de surveiller son développement. Il est extrêmement important que Tsahal continue à préparer une armée puissante, impressionnante, digne de confiance et bien entrainée. Nous devons être prêts à employer nos capacités militaires si le besoin se fait sentir. »

Et d’ajouter, « seules les autorités iraniennes peuvent prendre la décision de discontinuer le développement du programme nucléaire militaire. La détermination du reste du monde amènera peut-être l’Iran à cette décision stratégique essentielle. »

Le Chef d'Etat-major Benny Gantz prononce un discours lors de la 12ème Conférence annuelle d'Herzliya

 Si nous ne maintenons pas nos forces – nous disparaîtrons tout simplement

Pour faire face aux différentes menaces qui pèsent sur la sécurité d’Israël, le général Gantz a insisté sur la nécessité de maintenir la préparation de Tsahal. Il a également évoqué l’importance du développement des capacités militaires offensives, des aptitudes de renseignement militaire précises, et des défenses aériennes qui garantiront la sécurité de la population civile. « Il est crucial d’assurer la marge de manœuvre de notre infanterie. Ces forces d’infanterie doivent être fortes, bien entraînées et bien équipées afin de pouvoir opérer sur un terrain où les défis sont plus dangereux que jamais. Nous ne parlons plus d’un tir de missile anti-tank d’une portée de 300 mètres, mais de tirs de missiles anti-tank hautement technologiques d’une portée de six kilomètres. Nous devons donner à nos soldats la capacité d’opérer avec des renseignements optimaux et assurer la coopération entre les différentes branches de l’armée, avec l’armée de l’air et la marine israéliennes. »

Benny Gantz a ajouté que « Tsahal s’est grandement renforcé ces dernières années, et les failles qui existaient ont été corrigées. Il est crucial de maintenir cette tendance car les défis futurs ne seront pas moins dangereux. Nous avons besoin d’une puissance aussi précise et constante que possible, afin de remporter sur nos ennemis une victoire rapide et indiscutable, basée non seulement sur l’utilisation de notre force mais aussi sur la manière dont cette force est construite et la façon dont nous saurons l’utiliser. Ceci demande de l’expertise, de l’innovation, un armement technologique avancé, et le renforcement des moyens qui sont à notre disposition. Nous sommes une nation puissante, et si nous ne maintenons pas cette force, nous n’existerons tout simplement plus. »

Il a ajouté que plus que n’importe quel autre secteur en Israël, Tsahal est présent à tous les niveaux de la société israélienne. « Nous devons conserver cette connexion entre les Israéliens laïques et religieux, hommes et femmes, nés en Israël et nouveaux immigrants, Juifs et non-Juifs. » Le Chef d’État-major a appelé la société israélienne à maintenir sa cohésion. « Nous devons nous respecter les uns les autres, servir ensemble et nous développer. »

Le Chef d’État-major a finalement rendu hommage aux soldats et officiers de Tsahal, et a mentionné ses « rencontres avec les commandants sur le terrain, sur tous les fronts, pour faire le bilan de leurs difficultés, leurs réussites et leurs accomplissements. » Et de dire encore, « Nous avons une armée forte, prête pour n’importe quelle mission, et je saisis cette opportunité pour remercier mes soldats et officiers en opération, et ceux qui ont protégé ce pays à travers le temps. »

 

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :