Aller au contenu principal

31 janvier 2012

Cyber-guerre : « Sans char ni avion, attaquer sans être repéré »

par Israel Defense Forces

La cyber-guerre est une guerre calme et discrète. Ce type d’attaque présente un avantage considérable : nul besoin d’envoyer des chars ou des avions, et il est presque impossible de déterminer qui est à l’origine de l’attaque. Le niveau de sophistication des attaques et l’étendue des dégâts ne cessent d’augmenter. Les grandes organisations se rendent compte que le phénomène ne peut plus être ignoré.

Le Commandant de l'armée de l'air, le Général de Division, Ido Nehushtan s'exprime lors d'une conférence

« Cyber » ce nouveau mot  a révolutionné le monde. Quel est l’impact d’Internet sur l’évolution de la situation régionale du Moyen-Orient ? L’armée de l’air s’intéresse à ce nouveau monde et décide d’avoir aussi son rôle à jouer sur le web.

De nombreux officiers de l’armée de l’air ont participé à une réunion sur le thème d’Internet. Ils ont notamment débattu des menaces, des dangers et des opportunités que le cyber-espace offre et représente aujourd’hui. La volonté de l’armée de l’air est de mieux protéger ses systèmes contre les menaces venant d’Internet en coopérant avec les divisions de défense informatique de Tsahal.

De quelle menace parle-t-on ?

De graves attaques ont eu lieu depuis 1999. L’une des plus célèbres est celle de 2007 en Estonie lorsque tout le service internet a été perturbé et piraté. Depuis lors et jusqu’à aujourd’hui, la technologie n’a cessé de se développer très rapidement.

«Protéger nos systèmes est devenue l’une des missions principales de l’armée de l’air», a résumé le Chef de la Formation Aérienne lors du débat.

Le Général de Division (réserviste) Amos Yadlin, qui a également servi en tant que Chef de la Branche des Renseignements et qui avait déjà mis en place les bases de la lutte contre les menaces cybernétiques dans la sphère des Renseignements israéliens, explique qu’Internet est un enjeu qui ne peut plus être ignoré au 21ème siècle. Aujourd’hui, cet outil est également détourné et utilisé par les terroristes et sa fonction ne se limite plus à la simple amélioration de la vie de ses utilisateurs, loin de là.

Certains exemples parlent d’eux-mêmes : le virus informatique qui a touché les centrifugeuses iraniennes, le piratage des ordinateurs de Lockheed Martin, ou encore le pirate saoudien qui a récupéré des informations bancaires confidentielles de citoyens israéliens. Ce sont les preuves qu’Internet est devenu un véritable champ de bataille et le lieu d’attaques décisives.

Attaques sur Internet : un phénomène en développement

Le monde regorge d’informations publiées sur Internet. Ceci permet à tous les hommes, via leurs ordinateurs, d’être connectés à un réseau invisible et de partager ces informations. Le monde compte plus d’ordinateurs reliés les uns aux autres que de personnes.

Ainsi aujourd’hui, lorsque quelqu’un s’en prend à ces systèmes, ce n’est pas le système lui-même qui est visé.  Celui qui attaque cherche à désorganiser et à perturber un ordre établi grâce à l’informatique, et dans le même temps à provoquer des dégâts concrets dans le monde réel. Par exemple, attaquer le système informatique de la tour de contrôle d’un aéroport peut rapidement provoquer des accidents et faire de nombreuses victimes.

Ce type d’attaque présente un avantage considérable : nul besoin d’envoyer des chars ou des avions, et il est presque impossible de déterminer qui est à l’origine de l’attaque. Souvent, il est même difficile de déterminer s’il s’agit d’une attaque intentionnelle ou d’un dysfonctionnement dans le système.

Le monde cybernétique, une nouvelle dimension militaire

Des représentants de la Branche des Renseignements ont rejoint la conférence et ont expliqué que le monde cybernétique représentait une nouvelle dimension militaire, un nouvel angle à aborder.

Des évènements de première importance comme les révolutions arabes ou même les attentats du 11 septembre 2001 auraient-ils pu avoir lieu sans Internet? Ces soldats du renseignement estiment que sans le réseau, ces évènements n’auraient pas pu se produire et avoir l’impact qu’ils ont eu.

Alors comment le monde doit-il faire face? En Chine, une cyber-formation au sein de l’armée chinoise a été imposée. Tandis qu’aux États-Unis, un commandement qui se penche uniquement sur la sécurité internet a vu le jour,  il est placé directement sous l’autorité du Pentagone. L’Europe est également aux avants-postes.

«Nous devons être les premiers à entrer dans la nouvelle dimension»

Et que dire de l’armée de l’air israélienne? La plupart des réponses à cette question ne peuvent pas être divulguées mais la préoccupation en la matière est grande et les décisions sont prises par les plus hauts responsables.

Le Chef de la Branche des Renseignements a déclaré pendant la conférence : «Le monde cybernétique a grandement facilité le travail de nos services de renseignement mais je ne peux révéler que très peu de choses sur le sujet.»

Le Commandant de l’armée de l’air, le Général de Division Ido Nehushtan, a conclu: «Nous devons être les premiers à entrer dans la nouvelle dimension. A l’heure où émerge un nouveau monde, nous ne devons pas vaciller. Nous avons besoin de voir comment intégrer cette nouvelle arme à nos missions.»

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :