Aller au contenu principal

23 janvier 2012

Les pilotes de l’armée de l’air s’entraînent en condition de guerre non conventionnelle 

par Israel Defense Forces

Les pilotes d’hélicoptères de l’armée de l’air se se sont entraînés à voler dans les conditions d’une guerre non conventionnelle (nucléaire, biologique et chimique), et ont testé de nouveaux équipements.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’escadron «Cobra du Nord» a organisé à un exercice de vol en condition de guerre non conventionnelle (nucléaire, biologique et chimique). Ce type de simulation exige un équipement particulier et réduit les capacités de vol.

Le Capitaine Assaf, organisateur de l’exercice, et le premier à essayer la combinaison spéciale et l’équipement, explique que ce dernier réduit le champ de vision, rend la respiration plus difficile et limite les sensations. C’est un peu comme faire de la plongée pour la première fois. Vous êtes dépendant d’une source d’air extérieure et vous devez faire confiance à quelque chose d’autre que vous-même.»

Après une rapide réunion, tout le monde est entré dans la salle d’opération complètement étanche pour l’occasion. Les pilotes ont revêtu l’équipement spécialement adapté à une attaque non conventionnelle.

«Prenez ça au sérieux», déclare le Commandant A., Vice-commandant de l’escadron. «Porter deux blouses signifie également avoir plus chaud et appuyer plus difficilement sur les pédales. C’est un évènement pour lequel nous devons être préparés. Nous ne savons pas ce qui peut se passer. Donc n’enlevez pas vos masques, même si ce n’est pas amusant de les porter.»

Les pilotes d’hélicoptères et les techniciens portent leur masques et sont vêtus de tenue de protection. Ils sont prêts pour le décollage.

«L’idée est d’expérimenter une situation inconnue et de voir si nous pouvons y faire face sans paniquer. Nous devons nous assurer que si un jour nous devons faire face à ce type de situations, nous serons capables de le faire», explique l’organisateur de l’exercice.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :