Aller au contenu principal

19 janvier 2012

5

Les cinq unités les plus difficiles pour les femmes combattantes de Tsahal

par Israel Defense Forces

Sur terre, dans les airs ou sur la mer, les soldates de Tsahal protègent elles aussi Israël. Les unités que nous vous présentons ici sont les plus dures unités combattantes que les femmes peuvent intégrer au sein de Tsahal. 

1 – Les Pilotes de l’armée de l’air

Les femmes peuvent devenir pilotes de chasse ou navigateurs de bord après avoir suivi l’une des plus prestigieuses formations de Tsahal. Le mois dernier, un record a été battu puisque cinq pilotes femmes, chacune spécialisée dans un champ différent, ont terminé avec succès le cours de l’Académie de pilotage de l’armée de l’air. Jusqu’à aujourd’hui, 27 femmes en ont été diplômées et sont devenues pilotes de l’armée de l’air israélienne.

Les cinq soldates ayant fini avec succès le dernier cours de l'Académie de pilotage de l'armée de l'air

2 – Le Bataillon Karakal

Le bataillon de combat Karakal est subordonné au Commandement de la Région Sud et a pour mission de sécuriser la frontière avec l’Égypte contre les infiltrations, les terroristes et les contrebandiers. Le bataillon, créé en 2004 en réponse à une volonté croissante des femmes d’intégrer des unités combattantes, a comme particularité d’être le seul bataillon d’infanterie à rassembler à la fois des soldats et des soldates dans des rôles combattants.

Il est aujourd’hui composé en grande partie de femmes, capables de remplir toutes les missions traditionnelles confiées aux combattants. Les combattantes de ce bataillon patrouillent le long de la frontière, peuvent tendre des embuscades aux forces ennemies et déjouer les prochaines attaques terroristes.

Les soldates combattantes du Bataillon Karakal en action

3 – L’unité Oketz

L’unité Oketz est considérée comme l’une des plus professionnelles forces canines au monde, pour leur méthode anti-terroriste et  leur rapport unique avec les chiens. L’unité Oketz est une unité qui se spécialise dans la formation et l’entraînement de chiens à des missions spéciales, dans toutes les zones et en particulier dans la région de Judée-Samarie. Chaque soldat, homme comme femme, a un chien comme partenaire, qu’ils entraînent à repérer les explosifs, traquer les terroristes et neutraliser les menaces. Les soldats vont sur le terrain accompagnés de leurs chiens. Ils travaillent en équipe quelque soit la mission :  de la recherche de bases terroristes à la poursuite d’un fugitif.

Une soldate combattante de l'unité Oketz pendant un entraînement

4 – Le 76ème Bataillon du Corps du Génie Militaire ou Bataillon NBC

Le 76ème Bataillon est une partie essentielle du Corps du Génie Militaire de Tsahal. C’est une unité unique, composée d’hommes et de femmes, dont la mission consiste à neutraliser la menace et les effets des armes nucléaires, biologiques et chimiques (NBC) sur le terrain. Ces soldats vont au coeur du territoire ennemi, accompagnés d’autres troupes de combat, en temps de guerre. Ils sont là pour les aider à se protéger des armes non conventionnelles.

Une soldate du 76ème bataillon du Corps du Génie Militaire à l'entraînement

5 – L’unité Snapir

Une soldate de l'unité Snapir forme les nouvelles recrues

Les soldats de cette unité opèrent depuis un petit bateau à moteur, rapide, modifié et comportant une mitrailleuse appelée « frelon ». Leur travail consiste à sécuriser les ports civils israéliens, notamment de l’arrivée de bateaux ainsi que de protéger les bases navales de Tsahal. Entre autres choses, le travail des soldats est également de plonger pour s’assurer qu’aucun explosif ou aucune mine n’ont été placés sur des bateaux militaires. Les femmes et les hommes servant dans l’unité constituent la première ligne de défense maritime d’Israël.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :