Aller au contenu principal

12 janvier 2012

Qui sont-ils ? Histoires de quatre hommes devenus des héros

par Israel Defense Forces

Pendant la Guerre des Six Jours, la Guerre du Kippour, ou la Deuxième Guerre du Liban, ces quatres personnages ont laissé une marqué indélébile dans l’histoire de l’armée israélienne. Retour sur leurs parcours.  

Le Commandant Roy Klein, sacrifie sa vie pour sauver ses soldats d’une mort certaine

Roy Klein, sauve ses soldats d'une mort certaine

Klein et ses hommes combattaient dans le village libanais de Bint Jbeil pendant la Deuxième Guerre du Liban, lorsqu’ils ont été pris en embuscade par des terroristes du Hezbollah.

 Alors que Klein était en train de s’occuper de l’un de ses soldats qui avait été blessé, une grenade a été jetée sur le groupe.

Sans hésitation, Klein s’est jeté sur la grenade, afin d’absorber la force de l’explosion à lui-seul et de sauver la vie de tous ses soldats qui se tenaient autour de lui.

En dépit de sa blessure mortelle, Klein a essayé jusqu’au bout d’entrer en contact avec ses supérieurs.

Sa dernière action a été de remettre sa radio au commandant en second afin qu’il ne tombe pas aux mains de l’ennemi.

La Médaille du Courage lui a été décernée à titre posthume.

Capitaine Zvi Greengold, surnommé « Zvika », et ses troupes virtuelles …

Capitaine Zvika

Le Capitaine Greengold était responsable de trois tanks pendant la Guerre du Kippour, lorsque deux d’entre eux ont été détruits au début d’une bataille.

Bien qu’il se soit retrouvé seul, Greengold  a continué à combattre l’ennemi syrien en faisant preuve d’audace et de courage.

En effet, afin de tromper l’ennemi et de faire croire qu’il était épaulé par des dizaines de chars, de soldats armés jusqu’aux dents, il a brouillé les pistes avec l’aide d’autres officiers de Tsahal. Lorsque des commandants de l’armée israélienne entraient en contact avec Zvika, ils ne s’adressaient pas uniquement à lui, mais faisaient immédiatement référence à l’ensemble des «troupes Zvika».

Plus tard dans la bataille, Greengold a été blessé, ce qui ne l’a pas empêché de continuer à se battre aux commandes de son char et il est parvenu à entraîner la destruction de dizaines de chars ennemis.

Après la guerre, Greengold a reçu la Médaille du Courage, la décoration la plus importante délivrée par Tsahal.

Sergent Shaul Vardi : Simple soldat et héros de la Guerre des Six jours

Sergent Shaul Vardi

Voici le seul héros de notre liste qui n’est pas un officier. Shaul s’est battu pendant la Guerre des Six Jours comme commandant de tank.

Pendant les combats, le tank de Shaul a été frappé et Shaul a été gravement blessé au visage. Il est devenu temporairement aveugle alors que les combats continuaient de faire rage.

Dès qu’il a retrouvé l’usage de ses yeux, il est immédiatement retourné à son poste.

Même après que son tank a été détruit une seconde fois, Vardi et ses hommes ont continué à se battre et à fragiliser des positions syriennes, alors qu’ils n’étaient armés que de fusils et de grenades.

Shaul a été évacué vers un hôpital seulement après que les combats ont pris fin.

Lieutenant-colonel Avigdor Kahalani : « Le héros du Plateau du Golan »

Lieutenant Colonel Avigdor Kahalani

Le Lieutenant-colonel Kahalani était le Commandant de la 7ème Brigade du 77ème bataillon du Corps Blindé Mécanisé déployé sur le Plateau du Golan pendant la Guerre du Kippour. Engagé dans une bataille de blindés, Kahalani a perdu presque la totalité de ses soldats et de ses chars. Ses 20 derniers chars ont du faire face à une division entière de chars syriens.

L’habileté, le courage et les qualités de stratège de Kahalani lui ont permis de tenir ses positions avec succès et les Syriens ont reculé  après des jours de bataille féroce. Cet évènement a constitué un tournant majeur dans la Guerre du Kippour et son commandant, Eitan Kauli, lui a confié après la guerre : «Vous avez sauvé le peuple d’Israël».

Kahalani a été décoré de la plus haute distinction militaire, la Médaille de la Valeur, et plus tard, il a été promu au rang de Général de Brigade.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :