Aller au contenu principal

8 janvier 2012

3

Réel ou virtuel ? Entrez dans le laboratoire des nouvelles technologies de Tsahal

par Israel Defense Forces

Avant qu’une nouvelle technologie soit déployée sur le terrain, elle est testée à de nombreuses reprises. Cependant, tous les scénarios ne peuvent pas être mis en scène grandeur nature. C’est pourquoi, il y a quinze ans, un laboratoire des nouvelles technologies a vu le jour.

Vidéo : interception d’une roquette Grad tirée vers la région d’Ashkelon le 8 avril 2011 (Source : Ministère de la Défense d’Israël)

Le «Dôme de fer» a été conçu pour servir de rempart aux tirs quotidiens de roquettes et d’obus de mortier. Ce système a la capacité d’identifier et de détruire de tels projectiles avant qu’ils n’atterrissent sur le territoire israélien.

Le char Merkava IV est le modèle le plus avancé de la famille des chars de combat Merkava de manufacture israélienne, qui constitue la colonne vertébrale du Corps Blindé Mécanisé. Ils sont utilisés par Tsahal pour ses opérations de sécurité de routine dans les zones voisines de la bande de Gaza. Le Merkava IV comprend des capacités de tir avancées, le système «Trophée» de protection active contre les missiles anti-char et même l’air conditionné!

Merkava Mk IV

Le système de détection du «Trophée» crée un bouclier protecteur de 360 degrés autour du char. Lorsqu’un ennemi lance une roquette contre un tank équipé du système, ce dernier détecte instantanément la menace et la neutralise en tirant un missile qui vient détruire le missile anti-tank.

Ces trois systèmes hautement perfectionnés par exemple, ont longtemps été testés dans le laboratoire des forces terrestres de Tsahal, avant d’être déployés sur le terrain.

Lorsque l’efficacité et le fonctionnement d’un nouveau système tel que «Dôme de fer», «Trophée», ou le Merkava IV doivent être testés, un environnement virtuel est créé dans ce laboratoire, où tous les scénarios peuvent voir le jour. Des ennemis et des forces alliées peuvent s’insérer dans le décor de ces simulations et se comporter comme des homologues de la vie réelle.

Simulateur des forces terrestres

Prenez le simulateur de tank. Un soldat s’assoit devant trois écrans, et il dispose d’une pédale et de manettes en guise de commandes. Il peut choisir quel passager du tank il souhaite incarner, et ainsi s’entraîner à endosser plusieurs responsabilités.

Chaque rôle a sa propre programmation, et 11 tanks abritant 20 à 25 passagers peuvent être simulés en même temps, sur un même champ de bataille. Après chaque exercice simulé, un rapport complet comportant de nombreuses recommandations est établi automatiquement.

Ces recommandations, une fois intégrées, se traduisent immédiatement par des améliorations sur le terrain.

Au cours des quinze dernières années, le laboratoire des forces terrestres a vu défilé plus de vingt projets, dont certains ont mis plus de quatre ans à être parfaitement achevés. Ce laboratoire constitue un outil indispensable qui permet aux développeurs d’améliorer continuellement les technologies déjà existantes, et d’en tester de nouvelles.

Char de combat du Corps d'Artillerie

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :