Aller au contenu principal

8 janvier 2012

Onze bombes artisanales saisies par la Police Militaire à proximité du point de passage de Salem en Judée-Samarie

par Israel Defense Forces

Lors d’un contrôle de routine au point de passage de Salem en Judée-Samarie, et grâce à la vigilance des soldats de la Police Militaire, un Palestinien a été arrêté en possession de onze bombes artisanales, d’un pistolet avec des munitions et d’un couteau.

Aujourd’hui (dimanche), lors d’un contrôle de routine au point de passage de Salem en Judée-Samarie, près de la prison de Megiddo, un Palestinien a été arrêté en possession de onze bombes artisanales ainsi que d’un pistolet et de ses munitions. L’homme arrêté a été confié aux services de sécurité pour enquête et des démineurs ont été appelés en renfort. Les soldats qui ont saisi les armes sont du bataillon «Taoz» de la Police Militaire, souvent stationnés aux points de passages.

Ils ont fait preuve d’une grande vigilance lors du contrôle et ont su garder leur sang-froid jusqu’à l’arrivée des démineurs.

Le Lieutenant-colonel Erez Raban, Commandant du bataillon «Erez», explique que les soldats du bataillon sont déployés dans plus de 40 points de passages à travers la Judée-Samarie, au sein desquels ils procèdent à des contrôles de sécurité auxquelles doivent se soumettre les piétons désirant emprunter le passage.

«Lors d’un contrôle de routine à l’entrée du Tribunal de Salem, un soldat a repéré un Palestinien, vraisemblablement tendu, rentrant dans le bâtiment pour passer le contrôle. L’agent de sécurité a repéré des bombes artisanales et a demandé au Palestinien d’ouvrir son sac et de retirer son manteau. Dans ce dernier se trouvait 3 bombes artisanales et dans le sac, les soldats ont pu trouver 8 autres bombes artisanales, un couteau ainsi qu’une arme avec des munitions».

Le Lieutenant-colonel Raban a noté que «les soldats ont gardé leur sang-froid tout au long de la procédure et ont appelé les démineurs pour faire exploser les bombes, après que ces dernières aient été saisies.

Selon un Commandant du bataillon «Taoz», «si les soldats n’avaient pas été aussi vigilants, il semble que le Palestinien aurait pu passer le point de passage avec tout son arsenal».

«Les soldats de la Police Militaire sont déployés à tous les points de passages et sont particulièrement vigilants. En 2011, dix milles interceptions ou saisies ont été réalisées en Judée-Samarie», conclu le Lieutenant-colonel Raban.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :