Aller au contenu principal

4 janvier 2012

Femmes et pilotes : le parcours étonnant de celles « qui rendent le pays plus fort »

par Israel Defense Forces

Record battu pour l’armée israélienne puisque cette année, cinq femmes sont devenues pilotes, après avoir achevé l’une des formations de pilotage reconnue comme étant l’une des plus difficiles au monde. Elles ont été mises à l’honneur, en présence du Chef d’État-major Benny Gantz, du Premier ministre Benyamin Netanyahou et du Ministre de la défense Ehud Barak.

Depuis la piste, nous pouvons apercevoir dans les tribunes les familles et les amis venus supporter et honnorer leurs nouveaux pilotes. Parmi les diplômés, nous remarquons aisément plusieurs queues de cheval qui se démarquent du lot.

"Vous rendez le pays plus fort", Ministre de la défense Ehud Barak

Cela fait 60 ans que Yael Rom est devenue la première femme pilote de l’armée de l’air. Depuis 1995, les femmes ont la possibilité de postuler à la fameuse et difficile formation de pilotage de l’armée de l’air. Des femmes sont ainsi devenues pilotes, et elles sont de plus en plus nombreuses. Cette année, elles sont cinq à rejoindre les 22 femmes pilotes déjà en activité, c’est un record.

La question de l’égalité homme/femme a été placée au centre des débats médiatiques ces derniers temps, en raison de nombreux évènements récents. Le Ministre de la défense Ehud Barak a abordé la question dans son discours aux nouveaux pilotes.

«Vous êtes la réponse à tous ceux qui essaient d’exclure les femmes. Vous rendez le pays tout entier plus fort»

«Dans un pays où les femmes peuvent s’asseoir sur un siège d’avion de chasse, elles devraient pouvoir s’asseoir où elles veulent», a ajouté le Premier Ministre Binyamin Netanyahou. «Il n’y a pas de meilleure preuve de l’absurdité que représente l’inégalité des sexes que de vous voir ici devant moi».

Une célébration bien méritée

Le ciel sombre au-dessus de la base aérienne de Hatzerim a été le théâtre d’un ballet aérien célébrant la fin du cours de pilotage. Le silence ambiant était brisé par les rugissements des avions ainsi que par les familles et les diplômés chantant l’hymne national.

L’atmosphère était festive et les jeunes pilotes étaient soulagés de recevoir leurs ailes et de pouvoir prendre part à cette cérémonie spectaculaire, après avoir achevé avec succès la formation de pilotage reconnue comme étant l’une des plus difficiles au monde.

Le cours inclue une formation de combattant intensive et le passage d’un diplôme universitaire tout en suivant une formation de pilotage de haut niveau.

«Chers parents,  vous devriez être fiers des enfants que vous avez élevés et qui vont continuer à réaliser des choses étonnantes», a déclaré le Chef d’État-major Benny Gantz aux familles des diplômés.

Faire face à la menace

Aussi bien, le Lieutenant-général Benny Gantz que le Premier Ministre Binyamin Netanyahou ont rappelé aux nouveaux pilotes l’importance de leur rôle aujourd’hui, en évoquant les menaces étrangères très sérieuses qui pèsent sur Israël.

«Vous êtes le bout des doigts en acier du long bras d’Israël», a dit le Premier Ministre. «Vous protégez notre nation contre ceux qui veulent lui nuire».

Le Chef d’État-major Benny Gantz a également souligné l’importance de la portée des actions de l’armée de l’air

«Tsahal est capable de réaliser n’importe quelle mission, n’importe où et n’importe quand», a rappelé le Chef d’État-major Benny Gantz.

«Nous ne pouvons pas être seulement une armée de défense. Nous devons développer des moyens de réponse face aux menaces importantes entretenues par des pays ennemis. Nous devons frapper partout où nos ennemis agissent contre nous. Vous constituez une partie cruciale de l’arsenal défensif israélien.»

L’armée de l’air a joué un rôle majeur dans tous les conflits depuis la fondation d’Israël et continue d’être l’une des branches les plus prestigieuses de Tsahal.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :