Aller au contenu principal

4 janvier 2012

Ehud Barak : « Les bouleversements régionaux exigent un haut niveau de préparation de nos forces de sécurité et une grande vigileance »

par Israel Defense Forces

Ehud Barak s’est exprimé à la Knesset (Parlement Israélien) et a affirmé qu’Israël devait être vigilant et préparé à d’éventuels développements dans la région.

Lundi (2 janvier), le Ministre de la Défense Ehud Barak a présenté une approche complète de la stratégie actuelle de l’État d’Israël sur le plan sécuritaire ainsi que de la situation politique au Moyen-Orient aux membres du Comité des affaires étrangères et de la défense de la Knesset.

«En ce début d’année 2012, l’État d’Israël se trouve à un carrefour complexe et est confronté à de nombreux défis aux multiples dimensions», a déclaré Ehud Barak.

Le Ministre de la Défense Ehud Barak, ici en compagnie du Chef d'État-major Benny Gantz

«Le Moyen-Orient traverse une période de transition, et l’une des caractéristiques du «Printemps Arabe» est l’intensification du sentiment d’incertitude et d’instabilité.»

Il a ajouté : «Il est trop tôt pour développer des attentes concrètes sur l’issue des bouleversements actuels,  et le «vieil ordre» en vigueur dans la région a été remplacé par un nouveau qui doit encore se stabiliser.»

«Les tremblements de terre et les turbulences à venir continueront à différents degrés, alors que la pression croissante de la rue et des populations, l’intensification de l’hostilité envers Israël et la montée de mouvements islamiques sont de grands dénominateurs communs à ces bouleversements.»

Il a également rappelé qu’il était encore trop tôt pour savoir si le «Printemps Arabe» donnerait lieu à un «Hiver Islamique», bien que l’expérience du passé impose une tendance à la vigilance de la part de l’État d’Israël.

Il a insisté sur le fait qu’il y a également « de nouveaux défis opérationnels aux frontières nord et sud du pays. Le Sinaï pourrait devenir une plaque tournante pour les terroristes. La situation en Syrie pourrait avoir des répercussions sur le plateau du Golan, et de plus grandes zones, en raison d’une perte de contrôle. »

«Tous ces bouleversements exigent une vigilance de notre part et un niveau de préparation élevé de nos forces de sécurité.  Pendant ce temps, le Hezbollah, le Hamas et l’Iran attendent de déployer leurs ailes, aidés par l’effort de délégitimation d’Israël destiné à l’isoler et à limiter son champ d’action. Le devoir et la responsabilité de nos forces de sécurité est de formuler une réponse et d’être préparés à tout développement ou changement. Même ceux qui ne sont pas des experts de la sécurité nationale comprennent la nécessité de réagir face à ces défis régionaux. Ils augmentent  la probabilité de scénarios de dégradation de la situation et d’escalade de violence et il semble que cette menace planera plusieurs années jusqu’à ce que la région commence à se stabiliser.»

«L’intensité de ces évènements est un avertissement stratégique»

Ehud Barak a fait remarquer que malgré le pouvoir de dissuasion d’Israël sur le Hamas depuis l’Opération Plomb Durci,   l’organisation terroriste intensifie ses opérations et qu’elle se renforce et consolide son autorité dans la bande de Gaza.

 

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :