Aller au contenu principal

7 décembre 2011

4

Pour le ministre de la Défense Ehud Barak, l’armée israélienne est préparée à toute éventualité

par Israel Defense Forces

Ehud Barak a effectué une visite sur le plateau du Golan à l’occasion d’un entraînement de l’armée. Il a notamment déclaré que le régime syrien est voué à s’effondrer. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Ministre de la défense Ehud Barak a assisté ce mardi (6 décembre) à un exercice d’entraînement du 51ème bataillon de la Brigade Golani, sur le plateau du Golan. Il était accompagné par le Chef d’État-major Benny Gantz, le Commandant du Commandement de la Région Nord Yaïr Golan ainsi que par d’autres officiers.

Lors de l’exercice, Barak a abordé les nouveaux défis auxquels l’armée israélienne doit faire face dans la région. Il a affirmé que le calme sur les hauteurs du Golan était fragile.

«Il y a à peine quelques jours, nous avons pu voir, à seulement quelques centaines de kilomètres au nord-est d’ici, toutes sortes de missiles être tirées», a déclaré Barak en référence à un exercice militaire effectué par la Syrie.

«Il peut y avoir d’autres démonstrations de force comme celle-ci mais cela est plus la preuve de la peur et du stress du régime syrien».

«La famille Assad perd son emprise sur le pays et Bachar el-Assad est voué à tomber», a affirmé le Ministre de la défense Ehud Barak.

«Je ne sais pas combien de temps cela prendra, plusieurs semaines ou plusieurs mois, mais il n’y aura pas de retour en grâce pour ce régime qui massacre son propre peuple encore aujourd’hui. La chute d’Assad portera un coup sévère à l’axe radical et affaiblira le Hezbollah au Liban».

En ce qui concerne le Liban, Barak a expliqué qu’il y avait des «développement internes» là-bas et que Tsahal y porte une attention particulière.

«Il y a eu un certain nombre de roquettes «Katioucha» tirées depuis quelques jours», a rappelé Ehud Barak.

«Les tireurs n’ont pas clairement été identifiés. Mais le gouvernement libanais et le Hezbollah sont responsables de tout ce qui se passe là-bas».

«Nous espérons que le calme va continuer à régner mais si ce n’est plus le cas, l’armée israélienne est préparée à faire face à toute éventualité».

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :