Aller au contenu principal

5 décembre 2011

1

Tsahal tient une conférence pour soutenir l’exportation de fleurs depuis la bande de Gaza

par Israel Defense Forces

L’Administration Coordinatrice et de Liaison avec Gaza a mis au point un programme de formation, à destination des agriculteurs palestiniens, pour les préparer à une augmentation de l’exportation des oeillets de la bande de Gaza.

Une agricultrice palestinienne

Les bureaux du point de passage d’Erez de l’Administration Coordinatrice et de Liaison avec Gaza (CLA) ont organisé une conférence sur la culture des fleurs pour 24 fermiers palestiniens afin de les préparer à l’exportation des oeillets produits dans la bande de Gaza.

Le thème principal était la protection des cultures durant l’hiver et le processus d’exportation en général.

«Il n’y a pas de frontières naturelles entre la bande de Gaza et Israël», explique, Ori Madar, l’agent en charge de l’agriculture au sein de l’Administration Coordinatrice et Liaison avec Gaza (CLA). «Les maladies et autres infections, qui peuvent toucher les cultures, peuvent ainsi passer de la bande de Gaza à Israël et vice-versa».

Il a ajouté qu’environ 8% de la production agricole de la bande de Gaza part à l’exportation.

Les autorités israéliennes et l’armée jouent un rôle essentiel dans l’exportation de fleurs de la bande de Gaza, notamment pour aider au suivi des normes internationales.

«L’Administration Coordinatrice et de Liaison avec Gaza (CLA) est également en charge du système d’irrigation, de l’inspection des produits et fournit aux agriculteurs palestiniens le support et les outils nécessaires», explique Madar.

De tels programmes de formation sont organisés tous les mois. Cette dernière conférence traitait particulièrement de la culture des oeillets américains dont la demande est forte, surtout en provenance des Pays-Bas.

Cette année, plus de 20 millions de fleurs ont été exportées depuis la bande de Gaza, ainsi que des fraises, des poivrons et des tomates.

«Les participants ont soif d’apprendre. Ils sont en quête d’innovation et nous pouvons leur apporter cela. Nous les aidons à optimiser leurs exportations ainsi que dans le domaine du marketing», explique Joseph Moshe qui a tenu la conférence.

«Il s’agit de nos revenus», a déclaré l’un des agriculteurs palestiniens. «L’information et le soutien que nous recevons de l’Administration Coordinatrice et de Liaison sont extrêmement bénéfiques. La qualité des fleurs est l’élément le plus important, cela peut affecter énormément nos revenus. J’ai beaucoup appris sur l’emballage et une grande partie de mon travail est basé sur les informations et le savoir-faire que j’ai acquis grâce à Israël depuis de nombreuses années».

Pour plus d’informations, retrouvez notre gros plan sur l’Administration Coordinatrice et de Liaison avec Gaza en cliquant ici.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :