Aller au contenu principal

1 décembre 2011

3

L’armée israélienne dénonce la violence contre les femmes et appelle à l’égalité

par Israel Defense Forces

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes, la Conseillère aux Affaires Féminines de Tsahal aborde l’éthique au sein de l’armée.

Général de brigade Gila Kalifi-Amir

Le Général de brigade Gila Kalifi-Amir, Conseillère du Chef d'État-major pour les Questions Relatives aux Femmes

La violence contre les femmes, un problème universellement répandu dans toutes les classes de nos sociétés modernes, peut être physique, familiale, sexuelle, financière, mentale ou tout autre type de harcèlement.

Vendredi dernier (25 novembre) se tenait la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes, mise en place par les Nations-unies, qui considèrent cette tendance à la violence comme une violation des droits de l’homme et une preuve de l’inégalité de fait entre les sexes.

L’armée israélienne a fait de « la dignité humaine » un des fondements de son code éthique. Ce code guide Tsahal et ses soldats dans toutes leurs opérations et activités, afin de rappeler à tous que chaque vie humaine est précieuse indépendamment de son appartenance ethnique, de sa religion, du sexe ou du rang social.

De par la loi, chaque citoyen israélien doit servir au sein de l’armée israélienne . Les commandants de l’armée israélienne ont une obligation éthique et morale de fournir un environnement sûr et respectueux à tous les soldats et leur inculquer ces valeurs qu’ils devront continuer à respecter en tant que civils.

Cela signifie une prise de position claire et absolue contre la violence.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :