Aller au contenu principal

23 novembre 2011

1

Enlèvements de soldats : Tsahal prend les menaces des organisations terroristes très au sérieux

par Israel Defense Forces

Les responsables de l’armée israélienne ont pris des mesures  afin de prévenir les enlèvements de soldats par les terroristes du Hezbollah, du Hamas et d’autres organisations terroristes.

soldats israéliens

Après le rapatriement de Gilad Shalit, des avertissements sérieux ont été lancés par des organisations terroristes, telles que le Hezbollah et le Hamas et les Comités de Resistance Populaire, qui menacent de kidnapper des soldats israéliens.

Ces menaces sont prises très au sérieux dans l’État-major de Tsahal, et les plus hauts responsables militaires ont décidé de prendre une série de mesures afin de protéger les soldats israéliens. Une conférence spéciale a été organisée par le Chef d’État-major adjoint, le Général Yair Naveh,  dans le but de mieux détecter et neutraliser ces menaces.

Dès le mois prochain, la police militaire de Tsahal effectuera plus de simulations d’enlèvement dans les zones où le risque est élevée.

« Nous devons  intensifier nos efforts », a déclaré le Chef de la police militaire, le Général de Brigade Meir Ohana.

Depuis le retour de Gilad Shalit, plusieurs cas de tentatives d’enlèvement ont été recensés. « Après le rapatriement de Gilad Shalit, les organisations terroristes ont annoncé qu’elles essaieraient à tout prix d’enlever un soldat à nouveau »

Les soldats surpris à faire de l’auto-stop seront sévèrement punis et leur nom et leur unité d’origine seront transmis à l’État-major afin qu’une enquête soit effectuée.

« Seule la sensibilisation permet aux soldats de prendre pleinement conscience du danger,  c’est ce qui va permettre de faire disparaître cette habitude dangereuse », a ajouté le Chef de la police militaire au sujet de l’auto-stop.

Le jour où ils rejoignent les rangs de Tsahal, les soldats recevront désormais des instructions très claires en ce qui concerne les risques d’enlèvement. Tout soldat ou soldate désarmé, devra être muni en permanence d’un ‘gaz poivre’. De plus, l’armée israélienne va mettre en place une campagne de sensibilisation sur internet et à la radio.

Il y a trois types d’enlèvement différents : en Israël, le long des frontières, et à l’étranger

« Nous avons mis en place des patrouilles de sécurité et des instructions précises sur le plan opérationnel ont été données pour empêcher un enlèvement de soldat le long d’une frontière », a déclaré le Colonel Shmolik Kalami. « En ce qui concerne les enlèvements à l’étranger, nous sensibilisons les soldats avant qu’ils ne quittent le pays. »

Par ailleurs, un nouvel officier qui sera chargé de la sécurité des soldats en Israël et à l’étranger sera nommé au sein de la Brigade opérationnel.

Enfin, le Chef d’État-major Benny Gantz a mis en place une équipe dirigée par le Général de Brigade Noam Tivon et le Colonel Erez Weiner dont la fonction est de réfléchir à différentes solutions préventives qui permettront d’empêcher qu’un soldat ne soit enlevé par l’ennemi.

Publicités
Un commentaire

Rétroliens & Pings

  1. Nachson Wachsmann avait lui aussi été enlevé par le Hamas | Armée de Défense d'Israël

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :