Aller au contenu principal

21 novembre 2011

1

Rencontre avec Emanuel Pasana, officier israélien d’origine éthiopienne

par Israel Defense Forces

Arrivé d’Éthiopie en Israël à l’âge de 10 ans avec ses parents et ses 12 frères et soeurs, Emmanuel Pasana est maintenant prêt à recevoir ses grades d’officier après avoir suivi un entraînement physique intensif et une formation difficile au sein de l’armée israélienne. Alors qu’il s’apprête à écrire ce nouveau chapitre, nos équipes l’ont rencontré.

Emanuel Pasana, officier israélien d'origine éthiopienne

Emanuel Pasana est arrivé en Israël à l’âge de 10 ans, avec ses parents et ses 12 frères et sœurs. Alors qu’il est un jeune lycéen, il se découvre une passion pour le théâtre et  un talent d’acteur. Il intègre rapidement la troupe de son lycée, et il est choisi pour jouer une pièce qui raconte les difficultés, les défis et les victoires d’un jeune éthiopien qui vient d’arriver en Israël.

A 18 ans, Pasana prendre une décision importante. Ses qualités d’acteur peuvent lui permettre de poursuivre sa carrière pendant le temps de son service dans Tsahal en intégrant une troupe militaire. Mais son profil médical et psychologique lui offre également la possibilité de servir dans une unité combattante.

Finalement Pasana opte pour un programme unique dans l’armée israélienne, qui lui permet de contribuer à la sécurité et à la vie du pays de la meilleure façon qui soit.

Un engagement social et militaire

Emanuel Pasana est désormais officier de la Brigade d’infanterie Nahal, où il a commencé son service en tant que soldat combattant. Il intègre le  Bataillon Bazelet avec son « gar’in », un groupe de jeunes qui suivent un programme spécifique qui commence avant même leur engagement dans l’armée.  Les membres de « gar’in » effectuent une année de pré-service que l’on peut qualifier de « service civil », au cours de laquelle ils se portent volontaires pour apporter de l’aide dans des quartiers défavorisés, dans des villes en développement, dans des kibboutzim et dans des centres de population où vivent des enfants et adolescents qui nécessitent une éducation et une attention particulières..

Le Bataillon Bazelet est unique en son genre dans Tsahal car il est composé en partie de membres de « gar’in ». Ce bataillon est l’un de ceux qui réunit le plus large éventail de la population israélienne (nouveaux immigrants, jeunes de kibboutzim et moshavim, jeunes originaires des grandes villes, etc.) A l’heure actuelle, le bataillon opère à la frontière nord d’Israël et dans les territoires de Judée-Samarie et de la bande de Gaza.

Ainsi, avant de rejoindre les rangs de l’armée israélienne, il profite de cette opportunité pour s’occuper d’enfants en difficulté pendant un an.

Combattant de la Brigade Nahal

Depuis sa création, la Brigade Nahal a largement favorisé l’intégration des nouveaux immigrants en Israël en recrutant nombre d’entre eux dans ses rangs. Aujourd’hui, la brigade a rompu les liens particuliers qui la liaient avec les populations des communautés agricoles, et elle intègre des soldats de toutes les couches de la population. Les soldats et commandants de la brigade favorisent une culture organisationnelle fondée sur la qualité des ressources humaines. Les soldats de la brigade sont toujours prêts au combat et mettent l’accent sur les valeurs de dévotion et de camaraderie

« Son histoire est un symbole »

Au fil des conversations, il s’est rendu compte que son engagement ne constituait pas un passage ordinaire aux yeux de sa famille et de ses amis, mais qu’il représentait un  accomplissement important, tant sur le plan personnel historique. Quand on lui demande pourquoi il a mis de côté sa carrière d’acteur, il repond que pour le moment il ne se pose pas la question et qu’il consacre entièrement ses efforts à ses soldats.

Comme il aime le dire, même si son histoire constitue un symbole, Pasana ne constitue pas un cas isolé. Des centaines de jeunes israéliens d’origine éthiopienne rejoignent les rangs de l’armée israélienne chaque année, un grand nombre d’entre eux choisissent de servir comme combattants, et quelques-uns   comme Pasana deviennent officiers.


 

Publicités
Un commentaire

Rétroliens & Pings

  1. Deux Semaines de Tsahal en images (du 20/11 au 04/12) | Armée de Défense d'Israël

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :