Aller au contenu principal

9 novembre 2011

La roquette Qassam : développée par le Hamas, elle menace la vie des civils du sud du pays

par Israel Defense Forces

Une roquette Qassam, tirée depuis la bande de Gaza, a frappé le sud du pays hier soir (8 novembre). Pour les terroristes, il s’agit du moyen le plus simple de commettre des attentats contre les civils israéliens en contournant l’obstacle que représente la barrière de sécurité autour de la bande de Gaza.

La roquette Qassam est une roquette d’artillerie de courte portée (6 à 12 kilomètres) développée par les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, et envoyée depuis la bande de Gaza sur les centres de population civile israéliens du sud du pays localisés à proximité de la bande.

La portée des roquettes du Hamas

Plus généralement, tous les types de roquettes palestiniennes tirées vers le territoire israélien depuis la bande de Gaza sont appelées Qassam. Cela inclut par exemple les roquettes Al-Quds.

Il existe aujourd’hui trois versions de cette roquette que le Hamas travaille à améliorer  régulièrement. Les villes israéliennes les plus touchées sont Sdérot, Ofakim et Ashkélon, qui hébergent respectivement et approximativement 20 000, 25 000 et 115 000  habitants. Ces derniers vivent constamment dans la crainte de voir tomber sur leur ville des roquettes Qassam, qui sont à l’origine de très nombreux dégâts matériels, plus de 20 morts et de gros problèmes psychologiques parmi les habitants des villes ciblées.

Après le désengagement unilatéral israélien de la bande de Gaza décidé par l’ancien Premier Ministre Ariel Sharon en 2005, une forte recrudescence des tirs de roquettes Qassam a été observée. Les terroristes de Gaza voient en cette arme le moyen le plus simple de commettre des attentats contre les civils israéliens en contournant l’obstacle que représente la barrière de sécurité autour de la bande de Gaza.

Pour mettre fin à ce phénomène, Tsahal a lancé l’Opération Plomb Durci à l’hiver 2008-2009. L’opération a permis de détruire de nombreuses rampes de lancement et a eu pour conséquence une chute drastique des tirs de Qassam. Toutefois, face à la persistance des tirs (bien que réduits), Tsahal a développé le système d’interception de missiles « Dôme de Fer », qui détruit toute roquette dont la menace est jugée significative. Enfin, Tsahal a installé un système d’alerte dans les villes touchées du nom de « Red Color », qui avertit les civils en cas de chute de roquette imminente.

Tsahal mène une politique de riposte systématique contre les auteurs de tirs de Qassam par le biais de frappes aériennes. Ayant compris cela, les terroristes de Gaza se sont mis à envoyer des roquettes à partir d’écoles, d’hôpitaux ou même de cimetières afin de rendre les ripostes impossibles.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :