Aller au contenu principal

27 octobre 2011

Les pilotes français de l’Opération Kadesh

par Israel Defense Forces

Peu de gens s’en souviennent, mais pendant la Campagne du Sinaï de 1956, des pilotes d’avions de chasse français volaient dans le ciel israélien aux côtés des pilotes de chasse de Tsahal. Voici leur histoire. 

Une réunion secrète dans la commune de Sèvres

23 octobre 1956. Une réunion peu ordinaire a lieu dans une maison d’hôtes du gouvernement français, située dans la commune de Sèvres près de Paris.

Des représentants israéliens, tels que le Premier ministre israélien de l’époque, David Ben Gourion,  le Chef d’État-major de l’armée israélienne Moshé Dayan et le jeune Shimon Peres, participent à une réunion secrète en présence de hauts responsables politiques français. Parmi eux, il y a notamment le Président du Conseil, Guy Mollet, le Ministre des affaires étrangères Christian Pineau, celui de la Défense nationale Maurice Bourgès-Maunoury et le Ministre britannique des affaires étrangères.

Le résultat de cette réunion secrète est pourtant bien connu. Un accord de coopération entre les trois puissances françaises, britanniques, et israélienne est scellé par le biais des fameux Protocoles de Sèvres.

Au cours de l’entretien, le Premier ministre israélien explique les conditions exigées par Israël pour sa participation à l’entreprise franco-britannique. En raison du souvenir encore frais de son séjour à Londres pendant le Blitz lors de la Seconde Guerre Mondiale, Ben Gourion s’inquiète du sort de la population israélienne en cas d’un bombardement par l’Égypte.

En plus de la promesse faite par les deux puissances de fournir des armes à Israël, le Premier ministre israélien demande à la France que son armée de l’air protège le ciel d’Israël pendant la guerre à venir.

Les français acceptent immédiatement. Ainsi, dans la nuit du 28 octobre, seize avions français atterrissent dans la base de Hatzor en Israël, avec à leur bord 400 membre de l’armée de l’air française. Ils installent un commandement temporaire.

Ainsi  l’escadron de combat 199 de l’armée de l’air française est déployé en Israël pour remplir sa mission de défense de l’espace aérien israélien. Les pilotes français volent à bord des avions de chasse de type Mystère IV A et s’installent dans la base de Ramat-David.

Le dernier escadron français arrive le 30 octobre. Ces pilotes volent à bord d’avions de chasse de type F-84 et s’installent à Lod.

Un engagement de l’armée française aux côtés des pilotes israéliens qui dépasse la mission prévue par les « Protocoles de Sèvre »

Dès l’arrivée en Israël des pilotes français, et pendant qu’ils se chargent de protéger le ciel d’Israël face à la menace égyptienne,  les avions de l’armée de l’air israélienne attaquent le Sinaï avec les Britanniques et l’escadron de bombardiers français.

Au cours des premiers jours de combat, les escadrons français effectuent des dizaines de patrouilles, se tenant prêt à intercepter d’éventuels avions égyptiens.

Mais, dans la nuit du 31 octobre, les forces aériennes française et britannique bombardent les aérodromes égyptiens présents dans le Sinaï, et détruisent ainsi la plupart des bombardiers de l’aviation égyptienne.

Par conséquent, une fois la menace éliminée, les pilotes  français, dont la mission consiste à  protéger l’espace aérien israélien,  n’a plus d’intérêt.

Le commandement français décide alors d’associer ces pilotes aux opérations de l’armée de l’air israélienne.

Vers la fin de la guerre, les pilotes français se battent aux côtés des pilotes israéliens. Ils mènent ensemble les combats.

Finalement, les forces françaises ont été au delà de leur engagement initial prévu par les Protocoles de Sèvre. Leur mission devait uniquement se limiter à protéger le ciel d’Israël. Finalement, l’aviation française à joué un rôle majeur afin qu’Israël impose sa supériorité dans l’espace aérien.

Cliquez ici pour accéder à l’article : « C’était il y a 55 ans : Début de la Campagne du Sinaï »

Pour retrouver la première série de photos d’archive consacrée à l’Opération Kadesh, cliquez ici.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :