Aller au contenu principal

16 octobre 2011

Retour sur l’Opération « Pluies d’été » (28 juin 2006) : tentatives de libérer Gilad Shalit

par Israel Defense Forces

Le 28 juin 2006, l’armée israélienne lance une opération afin de mettre fin aux tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza visant le sud du pays, et d’assurer la libération du Caporal Guilad Shalit, kidnappé en territoire israélien par un commando de l’organisation terroriste du Hamas.

L’Opération « Pluies d’Été » fut la première opération militaire israélienne menée sur le sol de la bande de Gaza depuis le plan de désengagement unilatéral israélien mis en application à l’été 2005. Elle constitua la première étape d’une opération de plus large envergure, dont les objectifs affichés étaient de : mettre fin aux tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza visant le sud du pays, et assurer la libération du Caporal Guilad Shalit, kidnappé en territoire israélien par un commando de l’organisation terroriste du Hamas. L’État d’Israël annonça dès le début de l’opération que l’objectif n’était en aucun cas de reconquérir la bande de Gaza, que Tsahal se retirerait au terme de l’opération et que celle-ci prendrait fin en cas de libération de Guilad Shalit (Pour accéder à l’article : « Rencontre entre le Chef d’État-major et la famille Shalit avant l’opération de rapatriement de Guilad Shalit », cliquez ici.)

Des soldats de la Brigade Parachutiste pendant l'Opération Pluies d'Été

Début de l’opération : incursion dans le sud de la bande de Gaza et tentatives infructueuses de libérer Gilad Shalit

Le 28 juin 2006, des forces israéliennes pénétrèrent dans la ville de Khan Younès dans le but de localiser Shalit. L’Armée de l’Air bombarda des cibles stratégiques dans la ville de Gaza afin de compliquer un éventuel transfert de l’otage israélien. En outre, une force terrestre de Tsahal s’empara de l’Aéroport International de Dahaniya (aujourd’hui connu sous le nom d’Aéroport International Yasser Arafat) au Sud-Est de la bande de Gaza, qui constituait un point d’observation et de contrôle stratégique de la région de Rafah et du Sud de la bande de Gaza.

Au soir du 28 juin, les troupes israéliennes se concentrèrent au Nord de la bande de Gaza afin d’attaquer les positions stratégiques d’où étaient tirées les roquettes. Le 29 juin, de nombreux navires israéliens bombardèrent des sites de lancement de roquettes Qassam. Des milliers de tracts furent largués au-dessus des villes de Beit Lahia et Beit Hanoun pour prévenir la population civile de bombardements imminents dans ces zones, qui abritaient de nombreux sites de lancement de roquettes.

Bombardements ciblés et incursion dans le nord de la bande de Gaza

Devant l’intransigeance des dirigeants du Hamas à négocier pour la libération de Gilad Shalit, Tsahal entama une phase de bombardements ciblés le 30 juin, contre des bureaux de Fatah, des bâtiments du Hamas, le bureau inoccupé du Premier Ministre palestinien Ismaïl Haniyeh, etc. Le 4 juillet, l’opération prit un tournant lorsque des militants palestiniens parvinrent à envoyer une roquette Qassam améliorée dans le centre-ville d’Ashkelon, touchant une cour d’école vide. Le jour suivant, deux roquettes Qassam atterrirent dans un quartier du Sud d’Ashkelon, faisant 8 blessés civils.

Face à cette menace accrue, Tsahal reçut l’ordre de faire une incursion dans le Nord de la bande de Gaza afin de repousser les militants palestiniens responsables des tirs de roquettes et de les mettre hors de portée d’Ashkelon et des autres villes côtières d’Israël.

Une opération militaire de plus large envergure se poursuivit jusqu’à la signature d’un cessez-le-feu le 26 novembre 2006.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :