Aller au contenu principal

10 octobre 2011

1

Un commandant israélien salué pour son profesionnalisme par l’Armée Américaine

par Israel Defense Forces

Idan Shetel, un commandant au sein du Corps Blindé Mécanisé de l’armée israélienne a retenu l’attention du jury dans un cours pour commandants dispensé par l’armée américaine qui réunissait des officiers venus des quatre coins de la planète.

« J’étais le seul Israélien ici. J’étais avec 16 officiers venus du monde entier et bien évidemment avec quelques américains également. »

Ses débuts dans l’armée israélienne

Shetel s’est engagé dans l’armée israélienne en 2001. Il a débuté son service dans la 7ème flottille de la Marine Israélienne.  Quelque temps plus tard, Shetel a rejoint les forces combattantes. Il a occupé plusieurs postes et notamment celui de commandant d’un peloton dans le Corps Blindé Mécanisé qui était déployé le long de la frontière israélo-libanaise. Avant l’Opération Plomb Durci au début de l’année 2009, il a été promu Vice-commandant de la compagnie et récompensé par le Commandant du Corps Blindé Mécanisé pour ses qualités de leader et son excellent travail.Il a réussi à démontrer ses qualités exceptionnelles dans tous les domaines de la formation à la fois militaire et académique et s’est confronté à d’autres commandants militaires venus du Japon, d’Australie, d’Égypte et de nombreux autres pays.

Soldat du Corps Blindé Mécanisé

Avant d’intégrer ce programme d’élite, Shetel a suivi une formation rigoureuse en Israël et a été choisi parmi une douzaine de candidats potentiels pour être le représentant d’Israël dans cette formation.

Un programme d’élite pour des officiers de qualité venus du monde entier

Tous les participants étaient hébergés dans la base de l’armée américaine de Fort Benning, en Géorgie. Cette formation d’exception, qui dure sept mois, prépare des officiers à diriger et à servir en tant que commandants de brigades et de bataillons.

Le Commandant Idan Shetel

« En tant qu’officier israélien, j’ai du raconter et expliqué les spécificités de notre état et de notre armée. L’un des épisodes les plus importants pour moi fut lorsque j’ai préparé un cours sur la Guerre du Kippour. C’était intéressant de raconter ce chapitre de notre histoire aux militaires égyptiens dont ils ne connaissaient que les premières étapes. Ils ne savaient pas que nous avions finalement gagné cette guerre. Mais ils se sont comportés comme des « gentlemen » et on su apprécier mon travail et participer au débat. »

De retour en Israël, Shetel pourra mettre en œuvre tout le savoir qu’il a acquis au cours de cette formation lorsqu’il retrouvera ses soldats et sera désormais en mesure de former au mieux des commandants de l’armée israélienne.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :