Aller au contenu principal

10 octobre 2011

1

Bilan de la Guerre du Kippour : 2689 soldats tombés, 1226 orphelins, 810 veuves et 810 880 parents endeuillés en Israël.

par Israel Defense Forces

Le Vice-ministre de la Défense Matan Vilnai : « 38 ans après la Guerre du Kippour, le combat d’Israël pour sa sécurité n’est pas terminé ».

Le Chef d'État-major Benny Gantz lors de la cérémonie

La cérémonie annuelle officielle en souvenir des soldats israéliens tombés pendant la Guerre du Kippour s’est tenue hier (9 octobre).

Au cours de cette guerre qui a eu lieu il y a 38 ans, 2689 soldats ont été tués.  La Guerre du Kippour a laissé 1226 orphelins, 810 veuves et  880 parents endeuillés en Israël.

Cette cérémonie a été organisée par le service de commémoration, les ministres du gouvernement, les membres de la Knesset (Parlement israélien) et des hauts responsables militaires.

« Tout le monde se souvient de l’instant où la guerre a éclaté », a confié le Vice-ministre de la Défense Matan Vilnai, en s’exprimant au nom de l’ensemble du gouvernement. » Ce moment a changé l’État d’Israël. Pour les familles endeuillées, cette sirène qui a annoncé la guerre sonne encore, et rappelle leur inquiétude quant au sort de leurs proches partis au front. »

« Malheureusement, la guerre de Kippour n’a pas été la dernière guerre », a-t’il pour suivi. « Le combat d’Israël pour sa sécurité n’est pas terminé. Sur le plan militaire,  l’armée israélienne a pris le dessus, et cette victoire (…) a sauvé l’État d’Israël. Cette victoire, sur le plan historique, a ouvert une nouvelle voie qui a donné lieu à des accords de paix et la reconnaissance d’Israël ne peut être remise en cause sur le champ de bataille. »

Vilnai a ensuite présenté ses condoléances aux familles endeuillées au nom du Gouvernement.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :