Aller au contenu principal

21 septembre 2011

1

Tsahal se prépare à prendre des mesures afin de minimiser les risques d’une flambée de violence après la demande de reconnaissance d’un État Palestinien à l’ONU

par Israel Defense Forces

L’armée israélienne a préparé une liste de mesures qui sera éventuellement proposée à l’Autorité Palestinienne  dans le but de diminuer l’éventualité d’une flambée de violence (publié sur le site du Jerusalem Post en anglais).

Assemblée Générale des Nations-Unies

Cette liste de mesures comprend notamment la réduction du nombre d’entrées de l’armée israélienne dans les villes palestiniennes de la Zone A – (Note des éditeurs de ce site: La zone A constitue 2.7% de la Judée-Samarie et elle comprend les plus grandes villes palestiniennes, uniquement peuplées par des arabes. Elle est exclusivement contrôlée par l’Autorité Palestinienne. Elle englobe notamment Jenin, Naplouse, Qalqilyah, Tulkarem, Ramallah, Bethléem et Jéricho). De telles opérations continueront d’être menées uniquement pour empêcher des attaques terroristes imminentes.

Cette liste de mesures prévoit également la délivrance de permis de constructions supplémentaires dans la zone C, sous contrôle administratif et militaire israélien, et une plus grande liberté de mouvement en Cisjordanie (Judée-Samarie) – par exemple, l’Autorité Palestinienne a préparé une liste de 20 projets de construction dans la zone C. (Note des  éditeurs de ce site: cette zone est contrôlée par Israël sur le plan administratif  et militaire. On y trouve des communautés juives et les infrastructures militaires de l’Armée Israélienne. Les principales villes de cette région sont Ariel, Betar Illit, Ma’ale Adumim et Modi’in Illit).

Le Commandement de la Région Centre a mis au point un plan de sécurité spécifique à chaque implantation de Cisjordanie (Judée-Samarie) où l’on redoute des manifestations de Palestiniens.

L’armée israélienne n’est pas en mesure d’affirmer que les Palestiniens ont dans l’intention de recourir à la violence après la décision de l’ONU et estime que le mois de septembre sera calme. Le défi interviendra peut-être quelques semaines plus tard, après que le public palestinien a réalisé que l’Autorité Palestinienne a échoué à faire reconnaître l’État Palestinien à l’ONU. Les Palestiniens pourraient alors protester violemment contre Israël.

Afin de minimiser les risques d’une flambée de la violence, l’armée israélienne a mis en place une équipe conjointe avec les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne, qui se réunit chaque semaine, et entretient la coordination mutuelle sur les différentes mesures prises dans chaque camp.

Le Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier Ministre Salam Fayyad ont tous deux déclaré qu’ils s’opposaient au recours à la violence et Tsahal est persuadée que les forces de sécurité palestiniennes prendraient également des mesures, dans le cas d’une escalade majeure.

Le Chef d’État-major Benny Gantz a déclaré lundi (19 septembre) que l’armée israélienne était prête à faire face à tous les défis auxquelles elle pourrait être exposée dans un avenir proche au Moyen-Orient.

« Les ramifications du bouleversement qui a eu lieu dans notre région est déjà perceptible sur différents fronts, et il est possible que Tsahal et l’État d’Israël soient confrontés à une période complexe et pleine de changements », a déclaré Benny Gantz au cours d’une cérémonie en l’honneur de soldats de la Brigade Kfir tombés pour Israël.


Publicités
Un commentaire

Rétroliens & Pings

  1. La Semaine de Tsahal en images du 18/09 au 25/09 | Armée de Défense d'Israël

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :