Aller au contenu principal

21 août 2011

6

Enquête : les Comités de Résistance Populaire – le « sous-traitant terroriste » de l’Iran dans la bande de Gaza

par Israel Defense Forces

Alors que l’État d’Israël fait le deuil de huit de ses citoyens assassinés dans les attentats qui ont frappé le sud d’Israël jeudi dernier, dont le Sergent Moshe Naftali mort à l’âge de 22 ans, le moment est opportun pour présenter les auteurs de cette triple attaque, les Comités de Résistance Populaire, ou CRP.

Les CRP ont été créés en septembre 2000, au moment du début de la Deuxième Intifada, qui a fait plus d’un millier de victimes israéliennes. En refusant catégoriquement toute forme de réconciliation avec Israël, les CRP agissent en tant que « sous-traitant » des éléments iraniens au Liban et infiltrés dans le Hezbollah, en commettant des attaques terroristes contre des Israéliens en échange d’argent.

Les CRP sont également directement financés et soutenus par le Hamas. En autorisant les CRP à opérer comme un groupe indépendant en apparence, le Hamas parvient à exécuter des attaques terroristes contre des Israéliens tout en maintenant une posture officielle de « retenue ». En plus du financement mensuel, le Hamas fournit aussi aux CRP des armes et des entraînements au combat.

Voici une liste d’attaques terroristes commises par le CRP :

21 juin 2009 : trois obus de mortier ont été tirés sur une patrouille de l’Armée Israélienne près du point de passage terrestre de Sufa au sud de la bande de Gaza.

23 juillet 2009 : un groupe d’Israéliens travaillant près du point de passage terrestre de Sufa ont été pris pour cible par des tirs ennemis. Après l’incident, le feu a été ouvert sur des soldats israéliens qui effectuaient une patrouille dans la région.

1er janvier 2010 : quatre obus de mortier ont été tirés sur le village de Kerem Shalom et une roquette a été tirée sur Kissufim.

1er mars 2010 : un missile anti-tank a été tiré sur des forces de Tsahal qui effectuaient  une  patrouille près de la clôture de sécurité à proximité de Beit Lahiya (au nord de la bande de Gaza).

21 mai 2010 : Pendant une patrouille de routine près de la clôture de sécurité au sud de la bande de Gaza, un soldat israélien a été pris pour cible par un sniper, il a été grièvement blessé.

30 juillet 2010 : une roquette Grad de 122 mm a atterri dans la ville d’Ashkelon. Un civil a suivi un traitement en raison du traumatisme causé par l’attaque. Il s’agissait de la première roquette tirée depuis un an et demi.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :